Tibga dans la région de l’Est, Koupéla dans le Centre-Est, et Zorgho dans le Plateau-Central, sont les localités que le parti de l’Alliance pour la démocratie et la fédération – Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA) avec à sa tête le président et candidat, Me Gilbert Namdouda OUEDRAOGO a visité ce lundi 02 novembre 2020 dans le cadre de la campagne pour les élections couplées du 22 novembre 2020. Le programme avait prévu des grands meetings dans ces trois localités, à la dernière minute c’est seulement celui de Koupéla qui a été maintenu, les meetings des autres localités ont été annulés pour des raisons de décès. C’est une foule immense qui est sortie pour accueillir et écouter le discours du candidat à la Présidence du Faso Me Gilbert Namdouda Oudraogo.  

Remise du drapeau de la victoire au président par Salif SANA, symbolisant la victoire.

Initialement prévu de débuter sa tournée dans trois localités, le parti de l’éléphant a dû suspendre les meetings et les transformés en assemblée générales sur l’ordre du président.

L’arrivée triomphale du candidat Me Gilbert Namdouda OUEDRAOGO à Koupéla.

À Tibga, le chef du village   à saluer le Candidat pour son humanisme et sa pensée profonde à l’endroit du Disparu et à réitérer son soutien à mobiliser les populations des 42 villages de sa commune à le voter massivement comme en 2012. A Zorgho, l’annulation se justifie par le deuil que le président Kaboré observe actuellement suite à la disparition de son père et que l’enterrement sera fait dans la localité le mardi 3 novembre 2020. Il n’a pas manqué d’aller saluer le chef de Zorgho et demander des bénédictions car pour lui les chefs traditionnels révèlent leur identité et sont les Bases et les fondements de la société Burkinabè.

Salif SANA tête de liste du Kouritenga candidat aux législatives, fils de la localité pendant son interversion.

A Koupéla c’est une grande foule composée de jeunes, femmes, hommes, enfants sur le rythme musical traditionnel de Koupéla, qui a accueilli l’éléphant avec à sa tête Salif SANA tête de liste dans ladite province pour la députation. Dans son allocution, Salif a rappelé la population de ne pas se laisser tromper par un autre parti qui, pour la plupart sont des démagogues, « s’ils viennent avec leurs argents prenez mais ayez un bon sens le jour des élections a voté l’ADF-RDA. J’ai conquis toute la province président, au soir du 22 novembre je ne doute pas de notre victoire, la preuve en est neuf (09) conseillers ont quitter le MPP pour venir à l’ADF-RDA, donc je vous exhorte de rester vous-même » a-t-il laisser entendre. La représentante des femmes, démissionnaires du MPP et celui des jeunes ont aussi pris la parole en abondant dans le même sens que leur prédécesseur.

Me Gilbert Namdouda OUEDRAOGO, président et candidat à l’élection présidentielle pendant son allocution.

Pour le candidat Me Gilbert OUEDRAOGO, il est la personne capable de décanter la situation actuelle que le Burkina connait. A savoir le problème sécuritaire, l’éducation, le chômage des jeunes et femmes qu’il pense, les financés à hauteur de vingt milliards une fois élu président du Faso. Sans oublier la question de la réconciliation nationale. « Notre pays est a la croisée des chemins, un million de déplacés, des écoles fermées par milliers, aujourd’hui le devoir nous appelle ». Pour la réconciliation nationale, « Je m’engage à convoquer un forum national des forces vives de la nation avec comme feuille de route, de travailler à adopter une feuille de route consensuelle pour la réconciliation nationale. Nous allons nous entendre et nous allons débattre de tout. Chacun va s’exprimer (…) On va sortir un consensus avec le type de justice. On va discuter de toutes les questions sans tabous », a-t-il relaté. Pour finir, Me Gilbert Noël Ouédraogo a reçu des mains de Salif SANA le drapeau du Burkina Faso symbolisant sa victoire au soir du 22 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *