L’ Amicale des Historiens du Burkina Faso ( ADHI-BF), en partenariat avec le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) anime présentement une conférence publique à Ouagadougou sous le thème : « La cohésion sociale à l’épreuve des élections : Quelle peut être la contribution des scolaires » ? Le conférencier du jour était Adama ROAMBA, historien et président de l’ Association des Volontaires en Éducation Civique. L’objectif de cette conférence est de sensibiliser les scolaires sur leur rôle et leur contribution dans le maintien de la cohésion sociale au Burkina Faso en cette période électorale.

Adama ROAMBA, historien et président de l’association des volontaires en éducation civique ( AVEC) animateur de la conférence.

Conscient de la jeunesse comme fer de lance d’un pays, l’Amicale des Historiens du Burkina Faso (ADHI-BF) ont initié cette conférence publique pour inviter les jeunes à avoir des comportements civiques pendant cette période sensible où toute mauvaise action peut conduire à une explosion. Dans leurs allocution ils ont insisté a ce que les jeunes s’intéressent à la vie politique de la nation de façon positive cela contribuera à une ancrage de la cohésion sociale. Selon eux, au Burkina Faso les jeunes représentent 52 % de l’électorat, ce constitue un grand potentiel d’électeurs pour les politiciens qui sont prêts à tout pour les avoir à leurs côtés.

Un aperçu des scolaires, présent à cette conférence publique.

« Vous devez être des exemples de cohésion sociale en ayant en tête que le Burkina Faso est un et indivisible.  » Même si vous êtes vulnérables, vous ne devez pas vous laisser manipuler, ni succomber à la corruption, gardez votre dignité, parce que l’avenir du pays vous appartient  » a laissé entendre le conférencier Adama ROAMBA à l’endroit des jeunes scolaires.

Retenons que cette conférence a été  animée par Adama Roamba, historien et président de l’association des volontaires en éducation civique ( AVEC) et modérée par Sinibasba KIENDREBEOGO , président du guide d’initiative pour le développement de l’éducation au Burkina ( GUIDEB).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *