l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération – Rassemblement Démocratique Africain (ADF RDA) a présenté son programme de société d’un coup global de 17 600 milliards. C’était ce samedi 31 octobre à Ouagadougou en présence des hommes de médias. Les grands chantiers de son quinquennat sont: La sécurité, la santé, l’éducation et l’employabilité des jeunes.


Il se décline en deux grandes parties contenues sur une trentaine de pages. Il commence par un préambule qui est une vitrine de notre candidat, Me Gilbert Naamdouda OUEDRAOGO, afin de permettre à toutes et à tous de faire davantage connaissance avec lui.Une première partie qui fait le diagnostic, non exhaustif, des maux qui minent notre pays.Et, une deuxième partie qui décline les actions fortes qui seront mises en œuvre par GNO Président, en réponse à ces maux évoqués plus tôt. Cette deuxième partie est elle-même subdivisée en deux sous-parties.
Une première sous-partie qui présente des actions pragmatiques pour une gouvernance vertueuse et une seconde sous-partie qui présente des actions pour un développement harmonieux du pays. La candidature de Me Gilbert Naamdouda Ouédraogo, à l’élection présidentielle, est véritablement celle du rassemblement, de la rupture d’avec le passé et d’un espoir nouveau pour le peuple burkinabè :
Rassemblement par l’union et la mobilisation, de tous les burkinabè sans exclusive afin de faire face aux défis de l’heure et d’envisager un Burkina Faso de progrès et de développement ; Rassemblement en mettant la femme ou l’homme qu’il faut à la place qu’il faut, indépendamment de sa couleur politique, de son appartenance ethnique ou religieuse ; Rupture dans la valorisation des ressources humaines de notre pays par des politiques volontaires en faveur de l’inclusion sociale, économique et politique des jeunes et des femmes ; Rupture dans la gouvernance par la mise en place d’institutions républicaines fortes et équilibrées à même d’assurer la continuité de l’Etat ; Rupture dans la gestion des ressources financières par une meilleure allocation budgétaire, la rationalisation du train de vie de l’Etat, la lutte contre la corruption, contre la fuite des capitaux et la gabegie ; Rupture dans la gestion des ressources humaines et le rapport au travail en instituant une culture du résultat, du mérite, de l’intégrité et de la compétence ;Rupture dans la mise en œuvre de la décentralisation par la capacitation technique et financière des municipalités, c’est-à-dire un transfert effectif de compétences et de ressources pour un développement équilibré du territoire national ; Rupture à travers la protection de toutes les communautés par la lutte contre l’ethnicisme, l’intégrisme et la xénophobie ; Espoir nouveau à travers la mise en œuvre d’une politique volontariste puisée de son expérience en tant qu’acteur ayant participé à la gestion du pouvoir d’Etat ; Espoir nouveau pour le peuple à travers une sécurité
retrouvée, la paix, la cohésion sociale, et le bien vivre￾ensemble dans l’amélioration constante des conditions de vie des populations. Assurer la sécurité à tous, Offrir un meilleur système de santé, promouvoir une éducation accessible à tous, vaincre la pauvreté et le sous-développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *