Accueil A LA UNE Encadrement technique des Etalons A : Brama Traoré chargé d’assurer le...

Encadrement technique des Etalons A : Brama Traoré chargé d’assurer le bon galop

899
0

La Fédération Burkinabè de Football (FBF) a tenu une conférence de presse dans la salle Zems-Taaba de l’institution, le lundi 11 mars 2024 pour présenter le nouvel entraineur des Etalons A, après le limogeage d’Hubert Velud et son staff à l’issue de la CAN Côte d’Ivoire 2023. Outre l’officialisation du nouveau sélectionneur, il a été question de la décision du comité exécutif sur la retenue des 25% de la bourse des clubs de ligue 1 et ligue 2.

Après la 34ème coupe d’Afrique des Nation Cote d’Ivoire 2023 qui a vu le staff des Etalons A débarqué à la suite de l’élimination de la bande à Bertrand Traoré en 1/8ème de finale contre les Aigles du Mali, la Fédération burkinabè de Football a fait appel à Brama Traoré dit « Chercheur » pour assurer le bon galop des Etalons pour les prochains échanges footballistiques.

Le présidium lors de la conférence de presse

Retenu à travers une short list de 6 entraineurs locaux, selon le président de la FBF Lazare Banssé, l’heureux élu a coché toutes les cases au regard des critères établis par le comité de sélection présidé par le 1er vice-président Ibrahim Yanogo. Ainsi, le désormais ex-entraineur national des Etalons U20 /U23 âgé de 62 ans est diplomé de la licence A CAF.  Membre de plusieurs encadrements techniques des Etalons de ses débuts en 1999 à nos jours, Brama Traoré a également été entraineur du Racing Club de Bobo (RCB). Vainqueur du championnat national et de la coupe du Faso comme entraineur, « Chercheur » a marqué ses passages en qualifiant le Burkina Faso pour son 1er CHAN en Afrique du Sud en 2014, en remportant le tournoi de l’UEMOA à Abidjan en 2013 et en étant finaliste des derniers jeux de la francophonie contre le Cameroun en 2023.

Brama Traoré pour valoriser l’expertise nationale

Doté d’une grande expertise nationale au regard de son parcours et après analyse du contexte national, le choix du comité s’est porté sur Brama Traoré selon le président Banssé pour rajeunir l’équipe nationale, construire une équipe compétitive, attirer des binationaux, qualifier le Burkina Faso à la Can 2025 et à la coupe du monde 2026. Aussi pour l’atteinte de ces objectifs à lui assignés, un contrat à long terme lui sera soumis avec la latitude de composer son staff technique, qui fera l’objet de discussion ultérieurement selon toujours le président de la FBF.

Le Président Banssé présentant le nouveau coach, Brama Traoré

Conscient de l’honneur qui lui est fait, le nouveau maitre à penser des Etalons tout en rendant hommage à ses devanciers nationaux et aux deux derniers staffs des Etalons a prôné le rassemblement, la cohésion pour le bien de l’équipe en se déclarant ouvert aux critiques constructives. Œuvrer à l’instauration de la discipline sera son cheval de batail en utilisant une main de fer dans un gant de velours. La confiance en soi étant une de ses qualités, Brama Traoré mesure l’ampleur de la tâche. Ainsi, il travaillera au développement d’un projet de jeu, d’une philosophie claire avec un style de jeu pour son équipe. Pour le « chercheur », la présence en équipe nationale sera désormais méritoire, plus de passe-droit, ni de caprices de stars. Entraineur de la plutard des joueurs dans les catégories antérieures, le nouveau sélectionneur des Etalons estiment qu’un discours franc et une présentation de l’état des lieux envers ses futurs joueurs lui permettront d’avoir l’engagement, la prise de conscience et le dépassement de fonction de chaque sélectionné.

Pas de restitution des 25% aux clubs ligue 1 et ligue 2

En sus de la présentation du nouveau sélectionneur des Etalons A, le président Lazare Banssé a annoncé que la fédération ne restituerait pas les 25% aux clubs de ligue 1 et ligue 2. Selon le président de la FBF, les 25% ont été prélevés pour un but bien précis. Aussi, ils seront utilisés pour l’organisation des compétitions de petites catégories comme préalablement annoncé. Pour le premier responsable de la FBF, eu égard à la demande d’autres clubs, notamment 347 demandes de participation, au plan de développement stratégique, qui implique la tenue de la compétition, aux engagements pris par la FBF au nom du Burkina Faso auprès de la FIFA, la tenue de la compétition est une obligation pour permettre au pays des hommes intègres de bénéficier de ces subventions.

Le président Banssé tout en affirmant sa disponibilité a déclaré qu’il n’aurait pas de reversement de 25% aux clubs

Aussi pour Lazare Banssé, afin d’éviter d’éventuelle incompréhension ou mauvaise interprétation une nouvelle convention bipartite a été signée entre le ministère des sports et la Fédération. Elle permettra désormais au ministère d’octroyer un montant annuel sous forme de bourse aux clubs et un montant à la fédération pour l’organisation des compétitions de petites catégories. Au regard de cette nouvelle convention, tout en se disant disposer et ouvert à des échanges, il invite les clubs « frondeurs » à suspendre leur mot d’ordre de grève, afin que le ballon roule au Faso.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here