Accueil A LA UNE Entreprenariat agricole : plus de 1 milliard pour financer le secteur

Entreprenariat agricole : plus de 1 milliard pour financer le secteur

79
0

Le gouvernement a procédé ce mardi 9 février 2021 à Ouagadougou, à une signature d’un accord avec la Banque Agricole du Faso (BADF) pour la gestion du Fonds de Développement Agricole (FDA). D’un montant de plus de 1 milliard de francs FCA, ce fonds va contribuer à faire la promotion du secteur de l’entreprenariat agricole. 

 

Le secteur de l’entreprenariat agricole du Burkina Faso dispose désormais d’un fonds  spécifique. Le gouvernement du Burkina Faso a affecté 1 milliard 350 millions de francs CFA à la Banque Agricole du Faso (BADF) pour accompagner le monde rural. Aussi appelé « Fonds de Développement Agricole (FDA) », cette ressource constitue un instrument majeur de développement des chaines de valeur agricoles du pays.

Le FDA va financer les projets sur la base de la présentation d’un projet adapté. Il s’agira des micro-projets agricoles notamment la production,  la transformation et la commercialisation des produits agricoles.

Selon le ministre de l’agriculture Salifou Ouédraogo , c’est un engagement pris par le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, de disposer au sein de la Banque Agricole du Faso, le FDA afin d’accompagner les agriculteurs.

« Nous sommes dans une dynamique de transformation structurelle de notre agriculture pour produire plus et pouvoir transformer et commercialiser nos produits agricoles. Et cela nécessite que nous puissions avoir un instrument adapté au monde agricole », a-t-il expliqué.

La signature de cette convention devra permettre à la BADF de renforcer ces capacités d’invention au profit du monde rural.

Les montants des prêts vont aller de 1 million à 8 millions de francs CFA pour les micro-projets et 100 millions de francs CFA pour les industriels qui sont impliqués dans la transformation du riz, avec un taux d’intérêt de 5% et une garantie de 15%.

Pour le directeur général de la BADF  Daouda Simboro, ces conditions n’existent pas sur la place bancaire habituelle. « Les garanties ne sont pas une condition pour bénéficier de cet accompagnement, en revanche le comité de gestion va s’assurer de l’implication des porteurs de projet », a-t-il souligné.

Le secrétaire permanant de la confédération paysanne du Faso Issouf Porgo a apprécié à sa juste valeur, la signature de cette convention qui marque pour eux le démarrage officiel du fonctionnement du FDA.  « Le FDA a été créé en 2020, mais nous attendions impatiemment qu’il y ait de ressources pour financer les entreprises agricoles », se réjoui M. Porgo.

Ministre de l’Economie et des Finances Lassané Kaboré a invité le monde agricole à une utilisation efficace de ces ressources et surtout de veiller au remboursement des crédits qui leur seront accordés en vue de permettre la survie du FDA et l’atteinte des objectifs assignés audit fonds.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here