Accueil A LA UNE Exportation du pétrole nigérien : Le Bénin lève provisoirement son blocus

Exportation du pétrole nigérien : Le Bénin lève provisoirement son blocus

605
0

Le ministre béninois des mines, Samou Séidou Adambi a annoncé lors d’un point de presse, mercredi 15 mai 2024, l’autorisation ponctuelle et provisoire de chargement du pétrole nigérien bloqué à Sèmè-Podji dans un premier navire chinois.

Le ministre Samou Séidou Akambi lors de son point de presse en présence du représentant de la Chine au Bénin pour la levée du blocus

Après plusieurs jours de blocage, les autorités béninoises ont autorisé l’embarquement du pétrole sur un premier navire déjà dans les eaux du Bénin. Cette information a été donnée par le ministre béninois des mines, Samou Séidou Adambi lors d’un point de presse conjointe avec la partie chinoise. Selon le ministre béninois, il s’agit d’une autorisation « ponctuelle et provisoire » pour répondre « aux comportements du Niger ». Pour Cotonou, cette autorisation provisoire est la preuve que « le Bénin n’a aucune intention de nuire ni aux intérêts de l’Etat du Niger, ni à ceux de notre partenaire commun ».

Exploitant le pipeline Niger-Bénin et l’extraction du pétrole nigérien, la partie chinoise était aux côtés du ministre Samou Séidou Adambi après avoir été reçue en audience par le chef de l’Etat béninois Patrice Talon. Tout en rassurant les différentes partenaires que le Bénin respectera ses engagements, le ministre Samou Séidou Adambi a indiqué que la société Wapco a sollicité une réunion inter-Etat Bénin-Niger sur le pilotage du projet aux fins d’examiner les sujets urgents liés à la bonne conduite des opérations d’exportation du pétrole.

L’autorisation ponctuelle et provisoire de l’embarquement du pétrole nigérien depuis le terminal de Sèmè-Podji intervient quelques jours après l’embargo décidé par le Bénin sur l’exportation du produit à partir de ses eaux. En effet, le chef de l’Etat béninois a dit être obligé de prendre cette décision, au regard des relations entre Niamey et Cotonou, malgré toutes les tentatives de normalisation avec Niamey après la fermeture des frontières suite au coup d’État du 26 juillet 2023.

 Tout en se voyant désolé de la posture des dirigeants nigériens qui, selon Patrice Talon prennent le Bénin comme ennemi et refuse d’ouvrir leurs frontières terrestres. Le chef de l’Etat béninois a déclaré « On ne peut pas nous voir comme des ennemis et vouloir notre collaboration et nos moyens ».

Sources : Banouto

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here