Accueil ACTUALITÉ Gestion des cycles de projet : La CEDEAO initie un atelier de...

Gestion des cycles de projet : La CEDEAO initie un atelier de formation pour son bon fonctionnement

174
0

Le personnel technique nommé participe à un atelier de 5 jours du 31 octobre au 4 novembre sur la gestion du cycle de projet (GCP). cet atelier de formation a pour objectif de pérenniser la gestion des cycles de projet afin d’obtenir des résultats appropriés pour suivre les progrès et les réalisations. La formation se déroule au Conseil nigérian de promotion des exportations (NEPC) qui abrite le secrétariat exécutif du réseau des OPC de la CEDEAO.

Photo de famille de l’atelier

Organisé pour former le personnel de gestion de première ligne des pays membres de la CEDEAO afin d’identifier les objectifs de prestation de services les plus cruciaux dans un projet tout en gardant à l’esprit les limites organisationnelles des ressources et des capacités.
L’atelier vise à doter le personnel technique des réseaux de pratiques durables en matière de programmation, d’identification, de formulation, de mise en œuvre, de suivi et d’évaluation ainsi que de rapport. En mettant l’accent sur la fourniture au personnel technique des outils nécessaires pour assurer une prise de décision efficace tout au long du cycle de gestion de projet.
Lors de l’ouverture, le Dr Ezra YAKUSAK a souligné à quel point l’atelier est une opportunité pour les participants de développer leurs compétences dans la gestion d’affectations multitâches avec un résultat percutant. Il a imploré les participants de tirer parti des meilleures pratiques et a remercié les parties prenantes pour leur engagement à assurer la pérennité du Réseau.


Au nom de Madame Massandjé TOURÉ-LITSÉ Commissaire chargé des Affaires Economiques et de l’Agriculture de la Commission de la CEDEAO, Monsieur Kolawole SOFOLA, Ag. Le directeur du commerce a souligné l’importance du réseau pour accéder à de nouveaux marchés et établir un lien entre les marchés locaux et internationaux et dans les chaînes de valeur, comme l’a ciblé le WACOMP. Il a ajouté que la formation renforcera les capacités des réseaux dans la formulation du suivi et des rapports sur les projets conformément aux meilleures pratiques en matière de cycle de gestion de projet.
S’adressant aux participants à l’événement, le représentant de l’Union européenne, M. Frank OKAFOR, lors de son allocution, a noté que de telles formations aideraient les gestionnaires à développer des outils de planification qui seraient utiles pour la mesure de l’impact. Il a conclu en réitérant l’engagement continu de l’Union européenne dans le renforcement du commerce dans la région, notamment à travers des programmes régionaux tels que WACOMP.


Miyoba LUBEMBA, responsable principale du programme de l’ITC, a également souligné l’importance du réseau des OPC dans la croissance économique. En outre, elle a souligné le rôle essentiel du Réseau dans la réduction de la pauvreté en renforçant la compétitivité des entreprises dans un écosystème national et régional d’appui au commerce. Elle a ajouté que la formation de la semaine, sur la gestion du cycle de projet axée sur la gestion axée sur les résultats, dotera les participants des compétences nécessaires pour optimiser les ressources limitées et obtenir un impact commercial.
L’atelier est coordonné par la Commission de la CEDEAO aux côtés du Centre du commerce international (ITC) dans le cadre du Programme pour la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest (WACOMP).

WACOMP est financé par l’Union européenne dans le cadre du 11e Fonds européen de développement. Le programme vise à renforcer la compétitivité des pays d’Afrique de l’Ouest et à renforcer leur intégration dans le système commercial régional et international. L’objectif global du programme est de « renforcer la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest grâce à un niveau accru de capacités de production, de transformation et d’exportation du secteur privé conformément aux stratégies régionales et nationales de l’industrie et des PME ».

Le réseau des OPC de la CEDEAO a été établi à travers un processus inclusif impliquant toutes les OPC des États membres de la CEDEAO. La documentation institutionnelle et juridique du Réseau comprend la décision du Conseil des ministres de la CEDEAO, le protocole d’accord, les termes de référence, les statuts et le règlement intérieur.

Previous articleBurkina Faso : l’armée a célébré son 62e anniversaire  sous le signe de la reconquête
Next articleTakeoff membre du groupe Migos, tué par balle à Houston

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here