La coordination des syndicats et des associations professionnelles des commerçants et des acteurs de l’économie informelle a fait une déclaration ce jeudi 07 janvier 2021 dans laquelle, elle plaide à ce que le président du Faso trouve une équipe compétente à la tête du ministère du commerce dans le prochain gouvernement.

La coordination des commerçants par cette sortie médiatique voudrait prendre l’opinion publique à témoin de la gestion « calamiteuse » du ministère du commerce de l’industrie et de l’artisanat du Burkina Faso sous le règne de Harouna Kaboré. Selon la coordination le ministre sortant a travaillé à la déstabilisation de certaines filières cruciales de l’économie à savoir : l’anacarde, les céréales, le sésame etc. A cela s’ajoute l’installation par M Kaboré d’une direction des investigations et du contrôle qui, selon les commerçants s’est éloignée de sa mission. Plusieurs cas de rackets sont régulièrement dénoncés par leurs membres installés au niveau de la zone commerciale de Ouagadougou et dans les frontières.

La non application du décret portant règlementation du commerce entre grossistes, demi-grossistes et détaillants qui favorise les expatriés au détriment des nationaux. Par conséquent ces commerçants plaident à ce que Harouna Kaboré ne soit plus reconduit à la tête dudit ministère et exigent une équipe suffisamment expérimentée, impartiale, ouverte à tous, capable de trouver des solutions novatrices pour relancer le secteur du commerce de l’industriel et de l’artisanat déjà éprouvé par la pandémie du Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *