Aconews, votre journal d’information en ligne, est allé à la rencontre de quelques « Ouagavillois » ce mercredi 6 janvier 2021, dans le cadre de la reconduction de Christophe Joseph Dabiré à la tête de la primature. Cependant les avis sont partagés.

Seni Ouédraogo commerçant

Selon Séni Ouédraogo, le choix du président du Faso est noble, parce que le premier ministre Dabiré a travaillé malgré le contexte difficile du pays qu’il a trouvé. En plus c’est un homme sage et très impartial dans ses propos. Son seul problème est qu’il n’est pas proche du peuple comme Bala Sakandé, mais j’ose croire qu’au cours de ce mandat il travaillera à y remédier.

Ousseni Tapsoba, restaurateur

« Moi je salue le président du Faso pour le choix mais il a oublié quelque chose, le premier ministre il est vieux et n’est pas dynamique sur le terrain, a mon humble avis, je ne m’attendais pas à cette reconduction.  Monsieur Dabiré méritait un repos, vous voyez 73 ans n’est pas petit, Roch Kaboré ne devrais pas jouer à ce jeu. A l’heure actuel le pays des hommes intègres, a besoin d’un premier ministre dynamique et proche du peuple ». A laissé entendre Monsieur Ousseni Tapsoba .

Jean jacques Ouedraogo, laveur d’engins à deux roues

Pour Jean Jacques Ouedraogo, depuis son arrivée le 21 janvier 2019 monsieur Christophe Dabiré a su gérer cette responsabilité. Le choix du président Kaboré est vraiment salutaire parce que le Burkina Faso actuel a besoin des hommes sages et travailleurs. Et puis gouverner un peuple rime avec la maturité et la sagesse. Cet homme incarne les deux.

Seni Kaboré, vendeur de téléphones portables

« A mon avis le fait de le reconduire n’est pas une bonne chose, si vous remarquez ,rien n’a changé, depuis son arrivée à la tête de la primature, je plaide pour ma personne en tant que commerçant, je n’ai remarqué aucune faveur venant du premier ministre à l’endroit des commerçants. Normalement Roch Kaboré ne devrait pas le reconduire vue ses incompétences sur le terrain. Il est éloigné du peuple et pourtant  il faut être proche du peuple pour comprendre leur préoccupation afin de mieux gouverner.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *