Accueil ACTUALITÉ Grand prix cycliste Thomas Sankara : Awa Bamogo remporte la première édition

Grand prix cycliste Thomas Sankara : Awa Bamogo remporte la première édition

69
0

La première édition du grand prix cycliste Thomas Sankara s’est déroulée le samedi 23 octobre 2021 à Ouagadougou. Pour cette première édition, c’est Awa Bamogo qui est sacrée vainqueur.

C’est une initiative du ministère des sports et des loisirs en collaboration avec le mémorial Thomas Sankara, une manière de rendre un vibrant hommage au père de la révolution Burkinabé et à la junte féminine à travers le cyclisme.

Elles étaient 31 cyclistes venues de 14 clubs. Dès l’entame, Awa Bamogo domine largement la course en remportant les deux premières étapes. Dans la foulée, elle perd la troisième étape au profit de Lamoussa Zougrana. Dans le fil du temps Awa reviens dans le jeu, rattrape les autres tours, et termine première sur la distance de 44 km. Vainqueur de cette première édition du Grand Prix Thomas Sankara la coureuse de l’USFA a gagné la somme de 200 000F CFA en plus des primes des étapes et du trophée. Zoungrana Lamoussa de l’ASSAT à terminé deuxième et la troisième place a été occupée par Elisabeth Konseiga de l’ASCO.

Luc Damiba président du comité du mémorial Sankara, c’est une initiative qui tire ses origines dans la vision de Thomas Sankara. C’était un impératif de l’organiser parce Sankara de son vivant aimait le vélo et qui est aussi un moyen de déplacement dont plusieurs femmes Burkina possèdent pour leurs courses.

Le ministre des sports a confié à la fin de la course que tenir ce grand prix a été un immense plaisir parce qu’il permet non seulement de montrer aux générations futures le chemin à suivre et permettre aux uns et aux autres de se remémorer de ce que Thomas Sankara a fait pour le sport et la femme. « Dans un de ses derniers interview, le président Sankara a pris l’exemple d’une pente raide avec des précipices à gauche et à droite et qui n’a comme devoir que de continuer à pédaler. Notre pays se trouve un peu dans ce contexte avec la situation sécuritaire et sanitaire et nous devons continuer à pédaler c’est-à-dire lutter contre l’adversité» a-t-il laisser entendre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here