Accueil ACTUALITÉ Hadj 2022 : Le Burkina Faso obtient un quota de 3686 pèlerins

Hadj 2022 : Le Burkina Faso obtient un quota de 3686 pèlerins

179
0

Le ministre des affaires religieuses et coutumières ( MAREC) , Issaka Sourwèma a procédé au lancement officiel du Hadj 2022, c’était au cours d’une conférence de presse, tenue ce lundi 6 juin 2022 à Ouagadougou.

Le Conseil des ministres à sa séance du mercredi 13 avril 2022 a adopté le rapport sur l’organisation du pèlerinage à la Mecque au titre de l’année 2022, acté par une signature de convention entre le Burkina Faso et le Royaume d’Arabie Saoudite. Ce rapport a fait ressortir des acquis, des difficultés et insuffisances, ainsi que des recommandations et suggestions pour une bonne organisation.

Du contenu de la convention, on retient :  la confirmation du quota de trois mille six cent quatre-vingt et six (3686) pèlerins ; l’institution du paiement des visas Hadj à hauteur de 300 riyals soit cinquante-quatre mille (54.000) f CFA par pèlerin ; l’institution d’une assurance de 109,25 Riyals soit dix-neuf mille six cent soixante-cinq (19.665) f CFA par pèlerin, en paiement unique ; l’augmentation des prestations des services de base, ces diverses évolutions intervenues au niveau de l’Arabie saoudite vont entrainer conséquemment, une hausse du coût du Hadj.

Après de nombreuses concertations, le coût du hadj 2022 est fixé à un montant de trois millions quarante-sept mille (3.047.000) francs CFA, incluant la prestation saoudienne, celle des agences de voyage et le prix du billet d’avion. Il importe de préciser que cette année, des critères ont été établis par le Ministère saoudien afin de garantir un minimum de conditions pour le bon déroulement du Hadj qui intervient après la suspension de deux éditions, du fait de la pandémie à corona virus.

Par ailleurs, il est important de retenir également qu’à l’issue de la procédure d’appel d’offres restreint, la compagnie aérienne de transport Ethiopian Airlines à travers l’agence SATGURU a été retenue pour transporter les pèlerins burkinabè en terre sainte cette année, en collaboration avec les 121 agences habilitées et reconnues par l’Etat burkinabè.

Le ministre des affaires religieuses et coutumières a lancé, un appel à l’endroit des acteurs que sont la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB), le Comité national de Suivi du Pèlerinage musulman, les agences de voyages et de tourisme, les structures sécuritaires et aéroportuaires ainsi que les pèlerins, à davantage d’engagement, de sacrifices dans la synergie, pour un franc succès du Hadj 2022. « Le gouvernement jouera sa participation à fond pour une réussite sans faille de l’édition 2022 ». A laissé entendre le ministre Sourwéma.

Il poursuit en relatant, qu’un dispositif de suivi du protocole sanitaire, de sécurisation des sites à forte concentration de la communauté islamique burkinabè, de veille au respect des cahiers de charges, et des points focaux pour l’enregistrement des plaintes seront mis en place pour veiller en priorité au bien-être des pèlerins.

notons que  l’État Burkinabè a accordé une subvention de 800 000 000F CFA au comité d’organisation, soit  217 000FCFA sur la contribution de chaque pèlerin. Le départ des pèlerins est prévu du 21  au 29 Juin et le retour du 19 au 28 juillet 2022.

Previous articleLutte contre la fraude  : 27 tonnes de poisson avarié saisit par la BMCRF 
Next articleSyndicat : le SYNTSHA dénonce une gestion catastrophique des agents de santé dans les zones d’insécurité

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here