L’association, Tabital Pulaaku Burkina (TPB) a animé une conférence de presse le samedi 20 juin 2020 à Ouagadougou. De chefs coutumiers et religieux, des cadres, des opérateurs économiques, des hommes politiques, des associations culturelles Peul se sont retrouvés autour du TPB qui est une association à caractère culturel de la communauté peul pour se pencher sur la situation sécuritaire du pays et faire des propositions pour sauver le Burkina Faso de cet hydre terroriste.

Depuis 2015, le Burkina Faso est confronté à un problème sécuritaire sans précédent qui a engendré environ un million de déplacés internes et en mars 2020, une crise sanitaire vient aggravée la situation. Cependant les populations vivent des moments de souffrance individuelle et collective, qui se caractérisent par la peur, le dessaroi, la fuite ou souvent la mort.


Pour TPB, le constat est claire, le terrorisme qui à déjà occasionné des pertes en vie humaine (hommes et femmes) dans toutes les communautés, doit être apprécié dans toute sa complexité. Ils ajoutent qu’aucune communauté ne fait du terrorisme, toutes les communautés le subissent et se battent pour s’en défaire. Par ailleurs, le TPB appelle tous les Burkinabè à la solidarité, à l’union sacrée, ils invitent aussi les autorités à prendre toutes les mesures idoines pour le respect strict des règles qui régissent l’État de droit et l’ensemble des Burkinabè à se démarquer de toute entreprise ou manœuvre terroriste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *