Accueil ACTUALITÉ JIJ : Le chef de l’Etat Ibrahim Traoré exhorte la jeunesse à...

JIJ : Le chef de l’Etat Ibrahim Traoré exhorte la jeunesse à ne pas “avoir peur” d’entreprendre

554
0

Le chef de l’Etat, le capitaine Ibrahim Traoré, a exhorté samedi, la jeunesse burkinabè à ne pas avoir peur d’entreprendre, malgré les difficultés qu’ils pourraient rencontrer, c’était à  l’occasion de la journée internationale de la jeunesse.

«N’ayez pas peur d’entreprendre, il faut vous lancer, c’est dur, c’est souvent très dur. Vous allez trébucher, vous allez souvent vous retrouvez à genoux, comme dirait certains…, profitez faites une prière. Appuyez sur la pose, relevez-vous et marchez!», a exhorté le chef de l’Etat, le capitaine Ibrahim Traoré.

Le président de la Transition s’exprimait samedi à Ouagadougou à l’occasion de la journée internationale de la jeunesse.

«Je vous encourage à ne pas vous décourager pour ceux qui sont en train de chercher à entreprendre. Ne vous découragez jamais. Le chemin est toujours plein d’embûches. Mais, vous ne devez pas vous arrêter parce que vous allez finir par réunir », a-t-il exhorté.

Le capitaine Ibrahim Traoré a indiqué que le gouvernement a mis en place des initiatives pour accompagner la jeunesse dans l’entrepreneuriat.

«On ne vous demandera pas de partir de zéro mais il y’ a un minimum pour vous accompagner et vous aider», a-t-il fait savoir.

Selon lui, le gouvernement a également mis en place une politique de défiscalisation pour accompagner les jeunes entreprises afin que celles-ci «ne soient pas confronter à certaines difficultés dès les premières années (de création)».

En outre, d’après le chef de l’État, même ceux qui ont de l’emploi, ne doivent pas s’en contenter.

Ils doivent chercher à investir en «parallèle» pour créer des emplois pour les autres.

«Notre salaire doit servir à développer quelque chose d’autre», a insisté Ibrahim Traoré.

Il a également fustigé le «système assez complexe», qui «nous a appris à avoir un emploi, un bureau et on s’assoit, le salaire tombe à la fin du mois».
Agence d’information du Burkina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here