Accueil A LA UNE Ligue des consommateurs du Burkina : L’heure est au bilan sur les...

Ligue des consommateurs du Burkina : L’heure est au bilan sur les actions menées à mi-mandat

19
0

La ligue des consommateurs du Burkina (LCB) a organisé un point de presse ce mercredi 23 décembre 2020 à Ouagadougou. Cette rencontre avec les hommes de médias avait pour objectif de faire le bilan des actions menées à mi-mandat, c’est-à-dire de 2018 jusqu’à nos jours à savoir : La question de l’Apivirine, le cas de l’ONEA, les préoccupations sur la téléphonie mobile et la question des produits impropres à la consommation.

Élu depuis le 21 novembre 2018, le bureau exécutif national (BEN) a très vite pris à bras le corps sa noble mission qui consiste à promouvoir la participation des consommateurs à des actions visant à améliorer la qualité des biens et des services au Burkina Faso. Plusieurs actions fortes ont été menées pour le renforcement des partenariats avec les acteurs de la vie économique.

La question de l’Apivirine

« Il nous est revenu qu’une étude clinique est en cours sur des malades Burkinabé sans leur consentement. L’apivirine serait en train d’être administrée à des malades du Covid-19 par le service de pneumologie de l’hôpital Yalgado ». Pour la LCB ces malades ne sont évidemment pas informés sur les dangers auxquels ils s’exposent en servant de cobayes involontaires à cette étude sur le produit d’origine Béninoise qui n’est pas prescrit au Bénin.

Dasmané Traoré, président de la ligue des consommateurs Burkinabé.

Cas ONEA : le relevé bimestriel

A la date d’aujourd’hui la LCB reçoit   quotidiennement des plaintes liées à la facturation. Pour la LCB, les clients de la nationale des eaux ont constaté une hausse brusque de leur facture. Face aux griefs des consommateurs la ligue a rencontré à nouveau l’ONEA, le 09 novembre dernier. A cette séance de travail, l’ONEA a passé en revue, cas par cas, les factures des clients envoyées par la LCB. A l’issue de l’exercice, il est ressorti effectivement une logique de consommation dans la facturation des cas examinés.

Les préoccupations sur la téléphonie mobile

Sur la mauvaise qualité des appels et de la connexion internet, la LCB a rencontrée individuellement toutes les sociétés de téléphonie, a saisi l’ARCEP sur les préoccupations des consommateurs.

Au sujet des produits impropres

La ligue des consommateurs avec les services étatiques de contrôles et de répression a procédé à la saisie et à la destruction de divers produits alimentaire impropres à la consommation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here