Accueil ACTUALITÉ Litige Foncier à Garghin  : « Il n’y aura  plus de déguerpissement en ce...

Litige Foncier à Garghin  : « Il n’y aura  plus de déguerpissement en ce lieu » ( Paul Kaboré SG de l’ONSL)

340
0

Ce dimanche 26 mars 2023, les habitants de Garghin dans la commune de Komsilga ont tenu une assemblée générale sur le site même faisant l’objet de discorde entre ces derniers et la Société nationale d’aménagement des terrains urbains (SONATUR). Cette rencontre a été marquée par la présence de Paul Kaboré, secrétaire générale de l’Organisation Nationale des Syndicats Libres du Burkina (ONSL) et membre de l’Unité d’action syndicale (UAS), porteur d’un message qui semble être un ouf de soulagement pour les habitants.

« .Je suis venu pour vous  relater le message que nous avons eu lors de la rencontre avec le ministère de tutelle concernant le déguerpissement de ce lieu. On a expliqué, on s’est compris. Et je crois que le ministère a bien compris en faisant une commission qui va statuer pour pouvoir sortir un texte pour dire qu’à partir de maintenant il n’y a pas déguerpissement en ce lieu. 

On l’a rencontré vendredi avec quelques camarades et je dis que je vais venir vous apporter de vive voix ce que les autorités ont fait, ceux qu’ils ont compris, ce qu’ils ont fait pour nous parce que cette affaire a été portée directement en conseil des ministres et ça été discuté. Je pense qu’il y a eu la sagesse du Président même, qui dit non, il ne faut pas déguerpir les camarades, il faut les laisser en état, qu’ils vont sortir un texte pour pouvoir leur revenir. L’honneur pour nous, c’est que les habitants de ce quartier vont rester ici sans être déguerpis », a-t-il déclaré.

Kaboré a laissé entendre que cette garantie qui leur a été faite reste verbale ou encore à l’état de promesse. « On leur a dit qu’il nous faut un Procès-verbal (PV) de ce que nous avons dit. Ils ont dit qu’il n’y a pas de problème, qu’ils vont faire venir le PV et en même temps le texte qui officialise qu’il n’y aura plus de déguerpissement, sinon on n’a pas encore signé quoi que ce soit », a-t-il expliqué.

Quant à la bonne foi des autorités de tenir cette promesse, il avance : « Moi je pense qu’un leader ça se voit par ses gestes. Nous avons vu que ce leader qui est le président IB, son problème c’est la sécurité, c’est la paix, c’est la justice, donc raison pour laquelle nous faisons confiance au ministère de l’habitat qui nous a rapporté cette information ».

Pour terminer, Il n’a pas manqué de remercier les autorités de la transition qui ont compris que le dialogue est la seule voie pour sortir d’une certaine situation.

Paul Bénao, résident du quartier Garghin, satisfait de la decision de l’autorité. Il dit ceci : « Ça réjouit le cœur. La dernière fois que nous étions-là, nous étions en train de nous soucier ; il y avait quand-même de quoi s’inquiéter, mais Dieu soit loué, le ministère a répondu favorablement à notre requête pour dire qu’il ne serait plus question de déguerpissement ou de démolition.»

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here