La cérémonie de clôture du projet de sensibilisation sur le covid-19 à la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou s’est déroulée le mercredi 29 juillet 2020.  Les bénéficiaires de  ce projet de sensibilisation sur les mesures barrières de la pandémie à Coronavirus, étaient les détenus  et les acteurs du milieu carcéral de la MACO 

Lancé le 27 juillet dernier, c’est un projet porté par  African Culture  en partenariat avec l’ambassade de la France au Burkina et la Direction Générale de l’Administration Pénitentiaire du ministère de la justice (DGAP). Pendant ces trois jours, les détenus ont été sensibilisés sur les mesures barrières de la pandémie a coronavirus. Les acteurs du milieu carcéral ont aussi bénéficier de cette sensibilisation, afin de pouvoir détecter facilement des éventuels cas suspects au sein des maisons d’arrêts et des prisons de haute sécurité. Au total sept 07 spectacles ont été organisés à l’intérieur de la MACO qui sont entre autres des sketchs, du théâtre, des prestations humoristiques et musicales accompagnés d’un repas communautaire.

Idrissa SAWADOGO, allias Freeman Tapily, président de African Culture et promoteur du festival  »un vent de liberté » au milieu

Pour Idrissa Sawadogo, président de Africain Culture, le coronavirus qui est entrain de sévir dans le monde, est dangereux pour les détenus. C’est pour à cet effet qu’un projet a été mis sur place pour contrer la contamination dans le milieu carcéral qui est très sensible pour la propagation. Son souhait le plus ardent est d’observer zéro cas de contamination. Il a ajouté qu’après ce projet pilote si les partenaires répondent toujours favorablement African Culture va étendre son projet sur toutes les maisons d’arrêt et de correction du Burkina Faso. C’est l’ocassion pour Idrissa Sawadogo de réitérer ses remerciements aux partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement et leur confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *