Accueil ACTUALITÉ MCC Compact II : La suspension du Burkina Faso entrainera une perte...

MCC Compact II : La suspension du Burkina Faso entrainera une perte de plus 500 milliards de CFA

71
0

Le Burkina Faso est un pays enclavé d’Afrique de l’Ouest avec une population de 18,6 millions d’habitants. Il est confronté à d’importants défis de développement, comme l’indique son classement de 182/189 pays dans l’indice de développement humain 2019 du Programme des Nations Unies pour le développement, et 43,7 % de sa population est considérée comme pauvre. Cependant, le Burkina Faso possède également l’une des économies les plus dynamiques d’Afrique, avec un taux de croissance du PIB de 6 % en 2019.

Le Burkina Faso a mis en œuvre avec succès un premier compact avec MCC de juillet 2008 à juillet 2014. Le conseil d’administration de MCC a resélectionné le Burkina Faso les années suivantes et le 13 août 2020, MCC et le gouvernement du Burkina Faso ont signé un deuxième compact.

Le deuxième compact était composé de trois projets : le projet de renforcement de l’efficacité du secteur de l’électricité ; le projet d’approvisionnement en électricité rentable et fiable ; et le projet de développement et d’accès au réseau. Le 8 décembre 2020, le Gouvernement du Burkina Faso a ratifié ce pacte et l’a publié dans une édition spéciale de son Journal Officiel. Le Parlement burkinabé a confirmé la ratification du président le 20 avril 2021.

Le 31 janvier 2022, le MCC a suspendu les activités liées au Compact II du Burkina Faso à la suite des actions de l’armée contre le gouvernement élu le 23 janvier 2022. Ces actions contredisent l’engagement du MCC en faveur de la gouvernance démocratique et du respect de l’état de droit, principes qui sous-tendent la sélection rigoureuse du MCC. Critères. Le MCC a de nouveau appelé toutes les parties à rechercher une solution démocratique tout en garantissant la sûreté et la sécurité de tous les Burkinabés.

Le 31 mars 2022, le conseil d’administration du MCC a voté la suspension de l’assistance du MCC au Burkina Faso et son éligibilité à un pacte régional simultané à la suite du récent coup d’État du pays. Ces événements vont à l’encontre de l’engagement du MCC en faveur de la gouvernance démocratique et du respect de l’État de droit. Tous les pays partenaires du MCC doivent démontrer un engagement continu envers ces principes pour rester éligibles aux investissements du MCC.

En rappelle pour cette deuxième phase du MCC, le Burkina bénéficiait de 500 000 000 de dollars soit plus de 296 500 000 000 milliards FCFA en compact bilatéral. Le pays était bénéficiaire du même montant dans le compact régional. Ce qui faisait un cumul de 593 000 000 000 FCFA

Source : https://www.mcc.gov/where-we-work/program/burkina-faso-compact-ii

Previous articleLutte contre l’insécurité urbaine : La Police Nationale met fin aux activités de deux (02) réseaux de présumés malfrats
Next articleInsécurité : Une sœur religieuse d’origine américaine a été enlevée à Yalgo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here