Accueil ACTUALITÉ Migration : L’OIT renforce les capacités des acteurs sur la gestion efficace...

Migration : L’OIT renforce les capacités des acteurs sur la gestion efficace de la migration de main d’œuvre en Afrique de l’Est et dans la Corne de l’Afrique

578
0

L’Organisation internationale du Travail (OIT), à travers le programme pour une meilleure gestion régionale des migrations (BRMM), financé par le Bureau britannique des Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement (FCDO), a organisé la deuxième réunion du Groupe consultatif de haut niveau sur les migrations de main-d’œuvre (GCMM) du 06 au 7 mars 2024 à Speke Resort à Munyonyo en Ouganda.

L’atelier ouvert le 6 mars par le ministre d’Etat, ministre du Travail, du genre et du développement social de la république d’Ouganda M. Dominic Mafwabi Gidudu, avait pour thème : « Atelier sur le renforcement de l’approche commune en matière de ABMM et de développement des compétences au sein du groupe consultatif sur la migration de main-d’œuvre (GCMM) dans l’Est et la Corne de l’Afrique » et visait à fournir des orientations stratégiques et politiques dans le processus de mise en œuvre, de suivi et d’évaluation du programme BRMM, tout en partageant également des expériences sur l’amélioration de la gouvernance des migrations de main-d’œuvre en développant une approche commune sur les accords bilatéraux sur les migrations de main-d’œuvre et le développement des compétences dans l’Est et la Corne de l’Afrique. Afrique.

La réunion a regroupé 40 hauts fonctionnaires des ministères du Travail, de l’Emploi, de la Migration de main-d’œuvre et des Compétences, des partenaires sociaux, des bureaux nationaux de statistiques et des agences d’emploi privées de Djibouti, d’Éthiopie, du Kenya, du Soudan du Sud, de la Somalie, de la Tanzanie et de l’Ouganda. Des partenaires donateurs et des homologues régionaux de haut niveau, notamment la Commission de l’Union Africaine, la CAE, l’IGAD, l’OIE et la CSI-Afrique, étaient également présents.

La migration en Afrique de l’Est et dans la Corne de l’Afrique est marquée par des déplacements forcés et des flux migratoires mixtes. La migration vers et depuis la région est souvent motivée par des facteurs multiples et interdépendants : économiques, politiques et environnementaux. De nombreux facteurs poussent les gens à se déplacer et les raisons pour lesquelles les gens déménagent peuvent changer avec le temps. Il est souvent difficile d’établir des distinctions claires entre les migrants économiques et les personnes ayant besoin d’une protection internationale en raison des flux migratoires mixtes dans la région. Les options limitées en matière de migration régulière rendent les migrants vulnérables aux abus et à l’exploitation, car ils sont obligés d’entreprendre des voyages clandestins et souvent dangereux. La région est également une destination majeure pour les migrants en provenance d’Afrique et d’autres régions. La majorité (80 %) de la migration en Afrique de l’Est et dans la Corne de l’Afrique se fait à l’intérieur de la région.

Pour surmonter certains de ces défis et améliorer la gouvernance de la migration de main-d’œuvre dans la région, le programme BRMM renforce les capacités des pays de l’Est et de la Corne de l’Afrique (Djibouti, Éthiopie, Kenya, Somalie, Soudan du Sud, Ouganda et Tanzanie) à travailler sur la gouvernance de la migration en utilisant des politiques fondées sur des données probantes, en améliorant les qualifications et les compétences des travailleurs migrants, et en impliquant  activement les partenaires sociaux.

La deuxième réunion du LMAG offrira aux parties prenantes des opportunités de collaboration et des stratégies pour relever les défis de la migration de main-d’œuvre dans la région. La première réunion du Groupe consultatif de haut niveau sur les migrations de main-d’œuvre (GCMM)  s’est tenue à Zanzibar du 24 au 25 janvier 2023, ce qui a contribué à un dialogue franc entre d’éminents décideurs et parties prenantes de l’Est et de la Corne de l’Afrique. Il a également permis aux décideurs de partager leurs expériences et leurs meilleures pratiques, de s’engager dans des initiatives spécifiques et d’améliorer la gouvernance de la migration de main-d’œuvre aux niveaux national et régional.

La réunion de deux jours, composée de sessions de partage de connaissances et d’échange d’expériences, a offert aux participants des informations précieuses sur les approches politiques efficaces et les meilleures pratiques. La réunion a également amélioré les connaissances sur le développement des compétences et leur a permis de se mettre d’accord sur les principes clés de l’approche commune de la coopération bilatérale. Elle a été un forum permettant aux parties prenantes de définir et de convenir d’une approche commune des accords bilatéraux sur la migration de main-d’œuvre, favorisant ainsi la coopération régionale et la recherche de consensus et renforçant la collaboration et l’engagement régionaux en faveur de la gouvernance de la migration de main-d’œuvre dans l’Est et la Corne de l’Afrique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here