En vu de mieux faire connaitre l’organisation médecins sans frontière (MSF) aux populations, une rencontre avec les hommes de médias a été initiée à ce sujet par ladite organisation. C’étais dans la matinée de ce mercredi 16 septembre 2020 à Ouagadougou. Elle a été animée par Anne Marie Boyeldieu chef de mission MSF et Issaka Zongo, coordonnateur médical MSF.

Selon les conférenciers, MSF est une organisation humanitaire, médicale et indépendante, qui a été crée en Novembre 1971 par des médecins et journalistes français pour porter secours aux populations en détresse, victimes de conflits armés, de malnutrition, de catastrophes naturelles mais aussi aux personnes qui n’ont pas accès aux soins de santé. Elle existe dans 70 pays à travers le monde entier et ce depuis 1995 au Burkina Faso, dont ses principes fondamentaux sont basés sur l’éthique médicale, l’impartialité, la neutralité, l’indépendance, et le témoignage.

Anne-Marie Boyeldieu, chef de mission MSF

Anne- Marie Boyeldieu ajouté que MSF a déployé un certain nombre d’interventions d’urgence sur l’ensemble du territoire, pour répondre aux premiers besoins des personnes les plus vulnérables dans les zones particulièrement affectées par l’insécurité et les déplacements de population comme les régions du Nord, du Centre-Nord, de l’Est et du Sahel. Elle a également précisé que MSF fais fie de tous les facteurs dont ont besoin les populations car a-t-elle mentionné « par exemple les personnes victimes d’attaques terroriste ont non seulement besoin de soins médicaux mais aussi d’une prise en charge en eau potable, en nourriture. Dans ce sens elles bénéficient de soins de santé primaires, secondaire, de la mère et de l’enfant, de distribution d’articles ménagers essentiels ».

« De Janvier à Juin 2020, ce sont 109 552 patients vu en consultations, 36 284 cas de paludisme traités, 139 interventions chirurgicales réalisées, 5 748 personnes ont bénéficié de prise en charge en santé mentale, 49 831 000 litres d’eau distribués et 807 employés mobilisés dont 722 recrutés localement » à en croire Dr Issaka Zongo, coordonnateur médical MSF.

Dr Issaka Zongo, coordonnateur médical MSF

MSF tient à préciser que leurs équipes prennent en charge gratuitement les patients dans leurs zones d’intervention et que trois projets ont été ouverts à Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et Fada consacrés à la prise en charge des patients touchés par le Covid-19.

Aperçue des journalistes présent au café presse

Afin de faciliter la bonne marche de ses activités et son acceptation de tous, médecins sans frontières dit collaborer avec le ministère de la santé et les communautés locales. L’organisation à exprimer son entière disponibilité à l’endroit des médias et les invite à communiquer sur ses activités pour donner plus de visibilité à l’organisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *