Accueil ACTUALITÉ Musique : Rickson Dolex signe son retour avec ‘’REVOLUTION’’

Musique : Rickson Dolex signe son retour avec ‘’REVOLUTION’’

586
0

Rickson Dolex était face aux femmes et aux hommes de médias le jeudi 10 mars 2022 à Ouagadougou, pour présenter son nouvel album baptisé ‘’REVOLUTION’’. Cela intervient après 10 ans d’absences sur la scène musicale Burkinabè. C’était en présence de ses parents, amis et collègues artistes.

‘’REVOLUTION” est le quatrième album de l’artiste. Il est composé de 10 titres enregistrés en live entre la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et la France. Il convient de noter que c’est un album qui a connu une touche particulière des grands noms de la musique reggae, Moses D et TIMOUR CARDENAS.

L’album “REVOLUTION” de RICKSON DOLEX est un condensé des thèmes de la corruption, la condition de la femme et des sujets politiques. Cet album a été marqué par des featuring avec Hamed Farras, Dicko fils et Big Desal.

Après son album, “YIRIBA” ou Baobab en Dioula, “conscience“, “Homme fort“, “Thomas SANKARA“, respectivement en 2000, 2017 et 2021, RICKSON DOLEX marque une fois de plus l’univers musical avec  “Révolution” .

Selon RICKSON DOLEX, le titre “SANKARA” est un hommage à l’homme et ses valeurs. ” J’invite la jeunesse à s’approprier ses idéologies. L’homme a mené un combat pour l’humanité entière. C’est un titre de reconnaissance pour le père de la révolution burkinabè”, a précisé l’artiste.

Sur le titre “Ali Baba“, l’artiste souligne que c’est un titre qui interpelle les hommes politiques qui volent le contribuable pour les placer en Europe.

Sur le titre “Président“, RICKSON DOLEX pointe du doigt sur la gouvernance actuelle qui fait fi des aspirations réelles du peuple.

“Sangui” ou pluie pour l’artiste est un titre qui invite chacun à une virée spirituelle pour que Dieu tende sa main pour apaiser les cœurs.

Sur le titre “femme battue” RICKSON DOLEX précise que c’est hommage à la femme, mère de l’humanité. ” Face aux violences basées sur le genre nul ne peut rester insensible” dixit l’artiste.

Pour le titre “Bobo Dioulasso”, il faut noter que c’est l’hospitalité de Bobo et l’attraction touristique qui sont mises en exergue. ” Je dois tout à Bobo Dioulasso. J’y ai passé mes études et j’ai débuté ma carrière musicale à Bobo. Malheureusement j’ai perdu mes deux parents à Bobo” a soutenu RICKSON DOLEX.

“Homme fort” pour RICKSON est un titre qui rappelle que l’Afrique a besoin d’institutions fortes et non d’hommes forts.

Le thème de l’amour est a été mise en jeu avec le titre “Badeya”. C’est un titre qui rappelle comme l’amour peut rendre possessif. Pour l’artiste c’est une histoire qu’il a vécue.

Sur le titre, “Elle cherche”, RICKSON DOLEX soutient que c’est titre qui parle d’enfantement et d’avortement. ” L’avortement est une problématique majeure qui peut être source de malheur”, précise l’artiste.

“La corruption” est un titre qui met à nu les failles du développement durable de l’Afrique.

“La corruption est une gangrène politique et malheureusement il y a des politiciens qui font la promotion des vices. Il faut combattre la corruption pour instaurer la bonne gouvernance gage de développement de l’Afrique”, a laissé entendre RICKSON.

Pour l’artiste RICKSON DOLEX, la révolution fait cas de la révolution de la jeunesse africaine qui a des vrais rêves avec des plans pour développer l’Afrique. Il ajoute que c’est une révolution des jeunes qui s’attaquent aux causes des coups d’État. ” Le reggae s’est une musique qui s’attaque à l’âme”, ajoute-t-il.

Dallas Ouattara, membre du staff managérial

Notons que la cérémonie de ce 10 Mars visait seulement à présenter l’album. La sortie officielle de l’album est prévue pour le 18 Mars prochain. Cette sortie sera marquée par un concert Live au sein même du roof Up de Stress Out bar (Ouaga 2000). A en croire Dallas OUATTARA, membre du staff managérial de l’artiste, une semaine avant la présentation de l’album, la carrière de l’artiste a été <<réchauffée>> à travers son single <<Belle-mère>>. “Ce titre a eu un succès phénoménal, et il fallait qu’on reparte en 2005 pour le ramener à l’ordre du jour afin de permettre aux mélomanes de se reconnecter avec l’artiste. Nous sommes entrain de mettre en place une communauté qui va regrouper des animateurs mais aussi des journalistes pour amener l’album à être connu, bien au plan national qu’international. Aussi, le 28 Mars, nous serons à Bobo-Dioulasso pour présenter à la fois l’opus et le titre <<Bobo-Dioulasso>> aux populations de Sya qui m’a vu grandir”, a-t-il indiqué.

L’album sera disponible en version CD au prix unitaire de 3.000 F CFA et en version clé USB à 5.000 F CFA. En rappel, deux clips de l’album ont été présentés à la presse. Il s’agit des titres <<Thomas Sankara>> et <<Sandji>>.

Par Soulp et Laeticia Djigma-stagiaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here