Le leader mondial du café en portion aidera en effet, le gouvernement à relancer la culture de la fève dans la région de Rwenzori en s’appuyant sur les producteurs pour accroitre la productivité notamment.

En Ouganda, le gouvernement a noué un partenariat avec Nespresso afin de relancer la production caféière dans la région de Rwenzori.

Cette entente permettra à la filière de bénéficier du programme « Reviving Origins » de l’entreprise suisse qui vise à relancer la culture de la fève dans des zones ayant souffert par le passé de crises économiques ou de catastrophes environnementales.

Dans les détails, Nespresso travaillera avec 2 000 producteurs dans l’amélioration des rendements de café de la région, qui se situent actuellement autour de 1,5 kg par arbre contre une moyenne nationale comprise entre 2 et 5 kg. Au-delà de la productivité, l’intervention portera également sur la hausse de la qualité des variétés de café afin de tirer profit de la demande croissante des consommateurs pour les produits de niche.

« Il y a un potentiel énorme. A Rwenzori, les fèves peuvent devenir les plus exquises de l’Ouganda et compter parmi les meilleures au monde si elles sont bien traitées », souligne Paul Barone, responsable des activités de café durable pour Nespresso.

Pour rappel, l’Ouganda envisage d’augmenter de 46 % ses recettes d’#exportation à 2,2 milliards $ d’ici 5 ans et d’améliorer les moyens de subsistance de 1,2 million de producteurs. Le pays anticipe une récolte de 7,1 millions de sacs de café en 2019/2020.

Source Agence Ecofin juin 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *