Accueil A LA UNE Perkoa : Le dispositif de pompage des eaux d’inondation se renforce

Perkoa : Le dispositif de pompage des eaux d’inondation se renforce

145
0

Les opérations de recherche des huit (8) mineurs bloqués dans les sous-sols de la mine évoluent à un rythme pouvant déboucher d’ici quelques heures sur la deuxième chambre de refuge située au niveau 580. Les responsables de la mine l’ont fait savoir ce mardi 10 mai 2022 à Perkoa au ministre Lionel BILGO, porte-parole du gouvernement et à son homologue Bassolma BAZIE de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale. Les regards sont donc tournés vers la chambre de refuge qui pourrait abriter les mineurs.

Malgré les difficultés rencontrées, les opérations de pompage ont permis ce mardi 10 mai 2022 de faire baisser le niveau d’eau de 2,7 mètres et de se rapprocher de 10 mètres de la chambre de refuge où il est probable de retrouver les huit (8) travailleurs de Perkoa surpris par les eaux d’inondation dans les fosses de la mine le 16 avril dernier. Selon monsieur Hien FREIN, Directeur général de la mine de Perkoa, les deux pompes électriques arrivées d’Afrique du Sud ce lundi dans la soirée, grâce aux efforts du gouvernement burkinabè sont en cours d’installation. Cela porte à six (6) le nombre de pompes électriques déployées sur la mine. Ce qui va renforcer le dispositif de pompage dans les prochaines heures. Cette opération devrait accroitre le rythme d’évacuation des galeries qui est actuellement de 3 millions de litres d’eau, a laissé entendre monsieur Hein FREIN.

Aux dires du premier responsable de la mine de zinc, 24 travailleurs se trouvaient dans les galeries souterraines le jour des inondations. 16 d’entre eux ont pu s’extraire du sous-sol.

Le ministre porte-parole du gouvernement, monsieur Lionel BILGO a tenu à saluer l’engagement de tous les acteurs impliqués dans les opérations de sauvetage des huit (8) mineurs toujours bloqués. Pour lui, toutes les énergies doivent être développées pour les sauver. Cependant, a-t-il fait savoir, le drame de Perkoa est une occasion pour le gouvernement et les opérateurs des mines de faire la lumière sur la gouvernance globale du secteur minier au Burkina Faso. Après la crise, il est impérieux de régler les problèmes existants dans les mines. Et cela, dans l’intérêt de l’Etat et des acteurs, a martelé le ministre BILGO.

L’élan de solidarité envers les parents des victimes de la mine de Perkoa se poursuit. Ainsi le Médiateur du Faso Fatimata SANOU/TOURE en séjour dans la région du Centre-ouest a rencontré à Réo le mardi 10 mai 2022 les représentants des victimes pour leur témoigner la solidarité de son institution. L’ONG ORCADE très active dans le domaine minier est également venue apporter son soutien aux familles des victimes. Le Directeur exécutif de l’ONG, monsieur Jonas HIEN a aussi félicité le gouvernement pour la promptitude de sa réaction dans la gestion du drame de Perkoa.

Le Service d’Information du Gouvernement

Previous articleMine de Perkoa : Le Collectif Pour un Peuple Uni demande au gouvernement de dire la vérité au peuple!
Next articlePerkoa : Quelle leçon peut-on tirer de ce drame se demande l’UAS !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here