Accueil A LA UNE Projets YELEN et PDEC : La SONABEL plante plus de10 743 arbres pour...

Projets YELEN et PDEC : La SONABEL plante plus de10 743 arbres pour un reboisement compensatoire

1630
0

L’Association pour la Préservation et la Restauration de la Nature (APRN) de la SONABEL a organisé un reboisement pour le compte des projets YELEN et PDEC, le samedi 16 mars 2024 sur l’espace de la ceinture verte de la ville de Ouagadougou sis au quartier Zongo, dans l’arrondissement n°8 à Boulmiougou. Cette activité était placée sous le patronage du ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières Yacouba Zabré Gouba, et sous le parrainage du directeur général de la SONABEL, Souleymane Ouédraogo. On note aussi la présence du ministre de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement Roger Barro.

Le Burkina Faso est un pays fortement touché par les effets du changement climatique. Il est donc nécessaire de trouver les voies et moyens pour freiner ce phénomène qui détruit la nature. Face à cette situation, l’Association pour la Préservation et la Restauration de la Nature (APRN) de la SONABEL a jugé nécessaire d’initier cette journée de plantation d’arbres pour compenser les dommages causés à la nature par la SONABEL dans ses activités de production, de transport et de distribution de l’électricité au Burkina notamment avec les projets YELEN et PDEC.

En cette journée du 16 mars 2024, c’est environ 10 743 plants constitués de diverses espèces locales et exotiques dont des baobabs, du néré, des tamariniers, des jujubiers greffés, des  lianes, du moringa, des manguiers, des citronniers, des papayers et autres plants qui  ont été mis en terre.

Le Directeur Général de la SONABEL, Souleymane Ouedraogo pendant son allocution

Pour le directeur général de la SONABEL Souleymane Ouédraogo, à côté de la résilience sécuritaire et de celle énergétique, la SONABEL s’est engagée dans une résilience environnementale avec pour objectif de créer l’eldorado avec les ressources naturelles et financières limitées du pays en libérant son potentiel d’innovation. Il a marqué également sa satisfaction relativement aux effets positifs attendus des diverses infrastructures. « Avec ce reverdissement de la nature, vous avez créé un grand nombre d’emplois directs et indirects et une vaste activité génératrice de revenus, contribuant ainsi à la réalisation de la Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE) de la SONABEL. C’est une œuvre salutaire dans un pays en proie à l’insécurité et où l’emploi demeure la première préoccupation des jeunes, des femmes et des personnes déplacées internes », se réjouit-il.

La présidente de l’APRN Chantal Ouattara/Ilboudo pendant son allocution

Selon la présidente de l’APRN Chantal Ouattara/Ilboudo, la capitalisation des ressources mises à leur disposition a permis la réalisation des Infrastructures ci-après: deux (02) sites entièrement clôturés par un grillage avec un appui bétonné, deux (02) forages de débit respectifs de 25m3/h et 16m3/h réalisés avec l’appui technique du génie militaire, un (01) château d’eau métallique de 30m3, deux (01) champs solaires qui assurent l’alimentation des forages, deux (01) réseaux d’irrigation et 28 bouches d’irrigation sur l’ensemble des deux sites, 12 bassins de stockage d’eau de 4 m3 chacun, tous connectés au château d’eau, un local technique de 2×12 tôles, quatre latrines doubles, un hangar servant d’aire de repos, un réseau d’éclairage public sur tout le périmètre des deux sites, une acquisition d’outillage pour le reboisement et le maraîchage. Le coût total des réalisations s’élève  à cent soixante-onze millions (171 000 000) de F CFA. Elle précise, que le projet qui n’est qu’au début de son implémentation a été entièrement financé par les lignes budgétaires du reboisement compensatoire des projets YELEN et du Projet de Réhabilitation d’Ouvrages de d’Ouvrages de Distribution d’Energie et de Développement de l’Efficacité Commerciale (PDEC).

Le ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières Yacouba Zabré Gouba

Le ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières Yacouba Zabré Gouba dans son discours a laissé entendre que cette initiative de l’APRN est très utile et mérite un accompagnement. Il a fait comprendre que cette question de déforestation occupe une place de choix dans la politique du gouvernement d’où sa présence sur les lieux pour féliciter et encourager la SONABEL à travers son association pour ce reboisement de compensation .

Le ministre de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement Roger Barro

Le ministre de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement Roger Barro, a abondé dans le même sens que son collègue, il a aussi salué la SONABEL pour son audace et sa clairvoyance dans la protection de l’environnement. Pour lui, cette initiative est pionnière car le gouvernement a prévu de faire des reboisements d’anticipation des saisons de pluies.

 

Philipe Tamini, directeur régionale de  l’environnement du centre.

Philipe Tamini directeur régionale de   l’environnement du centre, a indiqué qu’ils ont apporté leur soutien pour l’identification du site, qui était de localiser sur la ceinture verte de Ouagadougou dans le quartier Zongo. Il a précisé que c’est pas une attribution d’une parcelle à la SONABEL, mais un service de mise en valeur pour la protection de l’environnement pour le bonheur de tous. « Ce site que vous voyez est déjà géolocalisé, nous avons la carte de toutes les parcelles qui sont à l’intérieur et chaque parcelle est identifiée par les occupants, les occupants sont recensés par le service régional de l’environnement, qui a travaillé en symbiose avec l’APRN », précise-t-il.

Retenons que l’APRN, a été portée sur les fonts baptismaux, le 14 mai 2021, et a une envergure nationale et traduit en actions concrètes, toute l’ambition de la SONABEL d’être un acteur majeur de la transition écologique en contribuant à l’atténuation des effets du réchauffement climatique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here