Dans le cadre du processus de retrait des enfants, jeunes et femmes en situation de rue, le ministère en charge de la solidarité nationale en collaboration avec l’association Tabi Taal an dal des maîtres coraniques du Sahel, a initié une série d’ateliers de concertation avec des acteurs clés dont les maîtres. La session de Dori qui vient après celles de Bobo Dioulasso et de Ouagdougou, est intervenue ce jour 5 janvier 2021, sous la présidence du gouverneur de la région du Sahel, le colonel major Salfo Kaboré.

Le président de l’association a souligné que dans un contexte national difficile marqué par des attaques terroristes avec pour corollaire l’accentuation des inégalités sociales, les maîtres coraniques, dans un sursaut patriotique, ont pris leurs esponsabilités afin d’apporter leur contribution à la consolidation de la paix, à la lutte contre l’extrémisme violent et à une meilleure protection des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *