Accueil A LA UNE Régularisation de la situation des ex travailleurs occasionnels de la mairie centrale...

Régularisation de la situation des ex travailleurs occasionnels de la mairie centrale de Ouagadougou : La CSB exprime sa gratitude aux autorités de la transition

588
0

Dans une lettre ouverte, la Confédération Syndicale Burkinabè (CSB) exprime sa gratitude aux plus Hautes Autorités de la Transition pour la résolution du dossier des cantonniers de la Mairie centrale de Ouagadougou, après 05 années de lutte contre cette injustice sociale. Lisez plutôt!

 

Objet: Lettre de gratitude aux plus Hautes Autorités de la Transition

Monsieur le Ministre,

Se fondant sur les instruments pertinents de l’Organisation Internationale du Travail (O.I.T) souscrites par le Burkina Faso dans sa législation de travail (Convention N°98 et le Pacte Mondial pour le Travail Décent), la Confédération Syndicale Burkinabè (C.S.B) se réjouit de l’aboutissement heureux du dossier emblématique dit « ouvriers de la Mairie centrale de Ouagadougou >>.

Ce dossier comme vous le saviez a fait couler beaucoup d’encre et de salive retenant ainsi l’attention de l’opinion nationale et internationale du fait de la violation flagrante de la Dignité humaine.

Durant cinq (5) longues années, ces ouvriers affiliés à notre Confédération ont mené une lutte contre l’injustice et l’arbitraire avec pour seul but de disposer des vertus de la protection sociale qui est un des quatre (4) piliers du travail décent.

Cette lutte tire sa source des textes supranationaux à savoir:

➤ L’article 22 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui stipule que << Toute personne en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensable à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l’effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l’organisation et des ressources de chaque pays ».

➤ De l’Objectif du Développement Durable 8(O.D.D 8) qui vise à éradiquer le travail indigne et à assurer une protection de tous les travailleurs grâce à une croissance économique inclusive et ne dégradant pas l’environnement.

Convaincus de la pertinence de l’Article 20 de la Loi fondamentale qui stipule que << L’Etat veille à l’amélioration constante des conditions de travail et à la protection du travail », le Gouvernement de la transition a mis un terme à cette injustice qualifiée d’ esclavagiste.

Convaincus que la négociation et le dialogue social sont des outils indispensables à la décrispation de tous différends, notre organisation syndicale ne ménagera aucun effort pour la défense réelle des intérêts matériels et moraux des travailleurs luttant. Pour un avenir meilleur.

Au regard de ce qui précède, la Confédération Syndicale Burkinabè (C.S.B) vous prie par la présente, de bien vouloir transmettre toute sa gratitude aux plus hautes autorités de la transition pour la résolution définitive de ce dossier qui restera gravé dans l’histoire du syndicalisme burkinabè en particulier et de la nation en général.

Tout en vous réitérant notre valeur de justice sociale pour tous, nous vous prions Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale, de bien vouloir agréer l’expression de nos salutations très respectueuses.

Le secrétaire Général

Olivier Guy OUEDRAOGO

Officier de l’Ordre de l’Etalon

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here