Accueil ACTUALITÉ Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : Le Front Progressiste mécontent...

Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : Le Front Progressiste mécontent du président Kaboré

70
0

Les sanctions de la CEDEAO contre le Mali et la situation sécuritaire du Burkina ont fait l’objet d’une conférence de presse, tenue ce mercredi 12 janvier 2022 à Ouagadougou par le front Progressiste (FP).  Avec à sa tête Gafarou Nignan président du parti.

Gafarou Nignan président du FP

Pour le président du FP les présidents membres de la CEDEAO ont décidé d’asphyxier le peuple malien par différentes sanctions. « On peut comprendre qu’ils sanctionnent les autorités de la transition malienne mais pas le peuple. » il continu en relatant qu’il était déçu du président en exercice de l’UEMOA Roch Kaboré pour avoir signé la déclaration des différents chefs d’Etat à la rencontre d’Accra. « Quelqu’un d’autre pouvait sanctionner le peuple malien mais pas le président Roch.

Sur la situation sécuritaire le Front Progressiste propose aux autorités de prôner la négociation avec les terroristes. Si cela ne marche pas, ils peuvent maintenant appliquer la méthode active qui consiste à créer les volontaires pour la réinstallation des personnes déplacées qui va concerner tous les Burkinabè sans exception. Ces volontaires auront pour rôle de réinstaller les personnes déplacées dans leurs localités par la force. Les FDS seront chargées de quadriller toutes les frontières pour éviter les déplacements.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here