Accueil A LA UNE Séminaire gouvernemental : Réguler les budgets ministériels pour satisfaire les besoins des...

Séminaire gouvernemental : Réguler les budgets ministériels pour satisfaire les besoins des populations

259
0

 Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a procédé, ce jeudi 23 mai 2024, à l’ouverture d’un séminaire gouvernemental axé sur la satisfaction des besoins des populations et sur la gestion efficiente des ressources publiques.

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE

Voulu par le Chef de l’Etat, ce séminaire gouvernemental est articulé autour de trois principaux points. Il s’agit de la régulation budgétaire de l’année en cours, de la préparation du budget de l’année 2025 et de la maîtrise des effectifs des agents de la Fonction publique.

Pour le Président de la Transition, il est nécessaire de réguler le budget en cours d’exécution pour mieux prendre en compte les besoins des masses populaires. A cet effet, le Chef de l’Etat a invité les membres du gouvernement à orienter les ressources financières vers des actions concrètes à fort impact sur les conditions de vie des populations.

Le séminaire permettra au gouvernemental de réadapter les budgets

« Il y a une initiative qui sera lancée dans les jours à venir dans les domaines de l’éducation et de la santé. Elle doit nous permettre de construire des écoles modernes et aussi des amphithéâtres dans plusieurs centres universitaires du Burkina Faso; la nécessité de réguler les budgets se fait donc sentir », a expliqué le Capitaine Ibrahim TRAORE.

Dans cette perspective, le Président de la Transition a donné des instructions visant à réadapter la notion de budget programme dans l’élaboration du budget de l’année 2025 pour une simplification et une efficience dans son exécution.

Quelques membres du gouvernent durant le séminaire gouvernemental

La maîtrise des effectifs des agents de la Fonction publique est un défi que le gouvernement doit relever pour une meilleure gestion des dépenses liées aux salaires. Pour ce faire, le Président de la Transition a instruit les ministres à faire le point de la présence de leur personnel toutes les deux semaines. Cela permettra d’avoir une photographie réelle de leurs effectifs. « Ce qui nous permettra de confronter les chiffres avec ceux de la Fonction publique et du ministère de l’Economie, des Finances et de la Prospective pour voir qui est payé pour quel travail », a soutenu le Président de la Transition.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here