Le Syndicat national des agents des finances (SYNAFI) a tenu un conseil syndical le lundi 07 septembre 2020 à Ouagadougou. Un conseil au cours  duquel plusieurs questions ont été évoquées dont l’annulation sans condition et sans délai de la décision de révocation des trois travailleurs des impôts et l’abandon des autres mesures répressives contre les travailleurs du ministère.

le secrétaire général du SYNAFI, Mohamed Sawadogo en costume au centre.

Il a affirmé que le SYNAFI a constaté que la question de la révocation des trois agents des finances est purement politique. C’est ainsi que Mohamed Sawadogo demande aux autorités de revoir leurs positions sur la question de la révocation afin qu’ensemble, ils puissent voir comment ils pourront avancer.

Les participants au conseil syndical du jour se sont aussi prononcés sur d’autres sujets. Ainsi, à la suite de la convocation de Bassolma Bazié, secrétaire générale de la CGT-B, en Conseil de discipline du ministère en charge de l’éducation, le secrétaire général du SYNAFI a tenu à rassurer le ministre Stanislas Ouaro, géniteur de ces incongruités, que cette citation à comparaître est adressée à tout le mouvement syndical.
Au cours de cette journée, les membres du SYNAFI se sont entretenus sur la question de la mise en place d’une mutuelle avant de le proposer à d’autres niveaux selon Mohamed Sawadogo. Également, ils ont poser le regard entre autres sur la question du dédoublement, du pillage des ressources et de la gabegie. Ils comptent renforcer leurs différents acquis et voir comment s’outiller.

« Au regard de tout ce qui précède, le SYNAFI reste convaincu que l’élévation du niveau de conscience syndicale, politique de ses militants en particulier et des travailleurs en général ainsi que la solidarité agissante seront les facteurs pour venir à bout des tentatives de liquidation du mouvement syndical par le pouvoir MPP et alliés », a conclu le secrétaire général du SYNAFI, Mohamed Sawadogo.

Au terme de ces assises,le SYNAFI a adopté des motions et prit des résolutions telles que:
-La résolution sur la non politisation des postes financiers.
-La résolution sur la création d’une mutuelle pour les travailleurs des structures du ministère de l’économie et des finances autres que les régies de recettes.
– une motion de soutien aux travailleurs et aux peuples.
– une motion de condamnation des atteintes aux libertés démocratiques et syndicales.

Le syndicat compte tenir une grève de revue les 09, 10 et 11 septembre 2020. Au cours de ces journées, le SYNAFI compte dénoncer les actions du gouvernement, et tient à vérifier si le syndicat est en ligne droite de ses objectifs depuis le dernier congrès à nos jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *