Accueil ACTUALITÉ Togo / Législatives : le parti Unir au pouvoir de Faure Gnassingbé,...

Togo / Législatives : le parti Unir au pouvoir de Faure Gnassingbé, largement vainqueur

734
0

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a annoncé samedi dans la nuit les résultats provisoires des élections législatives du 29 avril 2024. Ces résultats donnent largement vainqueur le parti Union pour la République (Unir), parti au pouvoir.

L’Unir , rafle 108 sièges, soit près de 96% des sièges à l’Assemblée Nationale, contre 5 sièges seulement pour l’opposition selon les chiffres publiés par le Président de la Ceni Dago Yabré.

« En récapitulatif, la répartition des 113 sièges à l’Assemblée nationale se présente comme suit. ADDI (Alliance des Démocrates pour le développement intégral) a 2 députés, ANC (Alliance nationale pour le changement) a 1 député, DMP (Dynamique pour la majorité du peuple) a 1 député, FDR (Forces démocratiques pour la République) a 1 député, Unir (Union pour la République) 108 députés», a déclaré Dago Yabré, le Président de la CENI après l’annonce des résultats circonscription par circonscription.

Ces résultats provisoires ont été rendus publics au siège de la Ceni à Lomé, et retransmis en direct sur les antennes de la télévision nationale togolaise (TVT).

Le 29 Avril 2024, il a été question d’un double scrutin législatif et régional. La Ceni n’a publié pour l’instant que les résultats des Législatives. Le président a donné rendez-vous « très prochainement, pour les résultats des élections régionales ».

— Un taux de participation de 61,03 %

D’après les chiffres communiqués par le Président de la Ceni, les élections du 29 avril dernier ont connu la participation de 2 565 623 électeurs sur les 4 203 711 électeurs appelés aux urnes, « soit un taux de participation de 61,03% », a indiqué Dago Yabré.

Depuis les élections, l’opposition a dénoncé plusieurs anomalies dont des « bourrages d’urnes » dont des vidéos ont d’ailleurs beaucoup circulé sur les réseaux sociaux.

Le Président de la Ceni a rappelé qu’à « l’issue de la présente proclamation des résultats provisoires, les différentes listes de candidats sont habilitées à saisir les juridictions compétentes pour faire valoir leurs droits et recours ».

« La Ceni tirera les leçons des anomalies et quelques difficultés rencontrées », a ajouté Dago Yabré.

Ces résultats, qui doivent encore être confirmés par la Cour constitutionnelle, constituent un triomphe pour le parti du président Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005 à la suite de son père resté près de 38 ans à la tête de l’Etat. Cela devrait lui assurer de rester le maître des destinées du Togo pour les six prochaines années au moins.

A noter que 323 partis, regroupements de partis politiques ou candidats indépendants, étaient en lice pour ces élections législatives contre 241 listes pour les élections régionales.

« Ces élections se sont déroulées, conformément aux dispositions du code électoral en ces articles 201 et 234 qui disposent respectivement que les députés sont élus au suffrage de listes bloquées à la représentation proportionnelle à la plus forte moyenne, et les conseillers régionaux sont élus au suffrage de listes bloquées à la représentation proportionnelle au plus fort reste », a rappelé le président de la Ceni.

Pour rappel, ce scrutin s’est déroulé dans un contexte très tendu marqué par le vote d’une nouvelle constitution par l’assemblée sortante. Une nouvelle constitution qui fait basculer le pays du régime semi-présidentiel à un régime parlementaire dont le pouvoir sera concentré aux mains du chef du parti qui aura la majorité à l’Assemblée nationale.

Cette constitution continue de susciter des contestations au sein de l’opposition et de la société civile togolaise qui dénonce un « coup d’état constitutionnel ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here