Accueil ACTUALITÉ Traitement du cancer : Le Centre de radiothérapie de Bogodogo désormais opérationnelle

Traitement du cancer : Le Centre de radiothérapie de Bogodogo désormais opérationnelle

30
0

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a assisté aux côtés du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à l’inauguration ce vendredi 9 avril 2021, du tout premier Centre de radiothérapie pour les cancers au Burkina Faso. Situé au quartier Bogodogo de Ouagadougou, cet établissement sanitaire, d’une capacité de prise en charge de 1 500 patients par an, va permettre de traiter, sur place, plusieurs cas de cancers, notamment les cancers du col de l’utérus, de la prostate, du poumon, du rectum, de l’œsophage, et de l’estomac.

La radiothérapie est effective au Burkina Faso. En effet, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a procédé ce vendredi 9 avril 2021, à l’inauguration du Centre de radiothérapie de Bogodogo à Ouagadougou. Avec cette inauguration, c’est la volonté du Chef de l’Etat de doter le pays d’un système sanitaire performant et de contribuer à la réduction des évacuations sanitaires à l’extérieur, qui se concrétise.

Le Centre de radiothérapie de Bogodogo va pour ainsi dire, réduire la morbidité et la mortalité liées au cancer. Il est réalisé par l’Etat burkinabè, avec l’appui de l’Emir du Qatar, à travers le Fonds qatari pour le développement, pour un coût total de huit milliards de francs CFA. Ce joyau contre le cancer dans notre pays est donc le fruit d’’une amitié exceptionnelle entre le Burkina Faso et le Qatar. L’établissement sanitaire va permettre de traiter, sur place, plusieurs cas de cancers, notamment les cancers du col de l’utérus, de la prostate, du poumon, du rectum, de l’œsophage, et de l’estomac.

D’une capacité de prise en charge de 1 500 patients par an, ce centre de radiothérapie est équipé d’un plateau répondant aux normes internationales. En effet, il est doté d’équipements à la pointe de la technologie qui en font un établissement de soins et de formation de premier choix, et une structure médicale de référence, tant sur le plan national que régional. Le Centre de radiothérapie de Bogodogo, de par sa singularité, symbolise tout l’élan transformateur et progressiste de notre système national de santé, dans sa quête continue d’un accès équitable des populations à des soins de santé de qualité. Il fonctionnera avec l’expertise burkinabè, avec un accompagnement technique au démarrage pour la prise de mains des équipements.

A cette inauguration, le Gouvernement a invité la population à adhérer aux campagnes de dépistage, car les cancers se guérissent si et seulement si, ils sont diagnostiqués tôt, pour une prise en charge précoce et efficace.
En perspectives, pour assurer une déconcentration de l’offre de service de radiothérapie au Burkina Faso, le Gouvernement a bouclé le financement de la construction d’un centre de radiothérapie à Bobo-Dioulasso, dont les travaux seront engagés, dans les mois à venir.
Dans ce même sens, des financements seront mobilisés pour achever, dans les plus brefs délais, le Centre de cancérologie de Tengandogo, dont les travaux sont à un niveau avancé.

Les autres projets concernent la construction et l’équipement du nouveau Centre hospitalier universitaire de Bobo-Dioulasso et celui de Bassinko, à Ouagadougou.
A côté de tout ceci, le Gouvernement suit avec beaucoup d’attention, l’activité au niveau du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo, dont il entrevoit la reconstruction et l’équipement, afin de faire de cet établissement sanitaire historique, un centre digne de ses missions.

Du reste, le ministère de la Santé a été instruit pour présenter en Conseil des ministres, un plan d’urgence pour les hôpitaux de référence, afin de relever le niveau de leurs plateaux techniques et leur gouvernance.

DCRP/Primature

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here