Les premiers Tee-shirts, boxers, chaussettes, débardeurs, culottes made in Burkina ont été présentés ce jeudi 19 novembre  2020 à Ouagadougou par le ministre du commerce, de l’industrie, et de l’artisanat, Harouna Kaboré, au cours d’un déjeuner de presse. C’est un type de tissu fabriqué par la COTEXA à partir du fil de divers numéros métrique fourni par la Filature du Sahel (FILSAH) basé à Tanghin Dassouri.

La présentation des Tee-shirts made in Burkina s’inscrit dans la dynamique de la consolidation des produits locaux. C’est aussi un autre chantier de valorisation du coton Burkinabè qui s’ouvre avec la mise en place des unités de transformation des matières locales, principal objectif de la stratégie nationale d’industrialisation adaptée par le gouvernement en 2019. L’unité de fabrication du tissu COTEXA a une capacité de production de tricotage de deux millions deux cent mille (2 200 000) mètres linéaires de tissus obtenus à cent pourcent à partir du coton Burkinabè soit 189 mille mètres de tissus par mois.

Harouna KABORE, ministre du commerce de l’industrie et de l’artisanat

Selon le ministre Harouna Kaboré la mise en place de grandes unités, à l’image du projet A STAR Textile Burkina Faso, dont les processus de mobilisation des sites d’implantation à Bobo et Koudougou sont bouclés ; celui de Ouagadougou est en cours de finalisation. Le financement du projet est aussi avancé avec la mobilisation de 25 milliards de francs CFA auprès d’Afrexim Bank.  Concernant la réouverture de l’ex usine Faso Fani  à Koudougou, les actions diligentes sont en cours pour que la transformation du coton à Koudougou soit une réalité.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *