Accueil A LA UNE Turquie: Erdogan remporte les élections turques avec 52,14% des voix

Turquie: Erdogan remporte les élections turques avec 52,14% des voix

290
0

Le président Recep Tayyip Erdogan a remporté l’élection présidentielle turque, battant le chef de l’opposition Kemal Kilicdaroglu lors du second tour de scrutin de dimanche et étendant son règne à une troisième décennie.

Le président turc Tayyip Erdogan s’adresse à ses partisans après les résultats anticipés des sondages à la sortie du second tour de l’élection présidentielle à Istanbul, en Turquie, dimanche. Photo Murad Sezer/Reuters

Avec 99,43% des votes comptés, les résultats officiels préliminaires annoncés dimanche par le Conseil électoral suprême de Turquie (YSK) ont montré qu’Erdogan l’emportait avec 52,14% des voix. Kilicdaroglu a obtenu 47,86 %.

Avant que les résultats ne soient officialisés, Erdogan a semblé faire un tour d’honneur devant sa résidence à Istanbul, chantant pour célébrer au sommet d’un bus de campagne. S’adressant à une grande foule de supporters en liesse agitant le drapeau turc, il a remercié la nation.

« Nous avons terminé le second tour de l’élection présidentielle avec la faveur de notre nation. Je voudrais exprimer ma gratitude à ma nation pour nous avoir offert une journée de démocratie », a déclaré Erdogan.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, à droite, et son épouse Emine Erdogan, ont voté à Istanbul. Photo Murad Sezer/AP

“Les vainqueurs des élections du 14 mai et des élections du 28 mai sont tous nos 85 millions de citoyens”, a-t-il ajouté, faisant référence aux deux tours de scrutin.

S’exprimant au siège de son parti dans la capitale Ankara, Kilicdaroglu a déclaré qu’il continuerait à se battre jusqu’à ce qu’il y ait une « vraie démocratie » en Turquie.

“Ce fut la période électorale la plus injuste de notre histoire… Nous ne nous sommes pas inclinés devant le climat de peur”, a-t-il déclaré. “Lors de cette élection, la volonté du peuple de changer un gouvernement autoritaire s’est manifestée malgré toutes les pressions.”

Kilicdaroglu a déclaré que «ce qui me rend vraiment triste, ce sont les jours difficiles à venir pour notre pays».

Les dirigeants étrangers, dont ceux de la Russie, du Qatar, de la Libye, de l’Algérie, de la Hongrie, de l’Iran et de l’Autorité palestinienne, ont été parmi les premiers à féliciter Erdogan.

Les partisans d’Erdogan se sont réunis sur la place Taksim d’Istanbul, scandant son nom et “Dieu est grand”.

Des centaines de personnes se sont rassemblées devant le siège d’Istanbul du parti au pouvoir Justice et Développement (AK) après que les résultats préliminaires ont montré Erdogan en tête. Certains sont venus avec des enfants tandis que d’autres ont agité des drapeaux, klaxonné et déclenché des fusées éclairantes et des feux d’artifice.

Mehmet Karli, conseiller de Kilicdaroglu, a qualifié la victoire électorale d’Erdogan de “victoire à la Pyrrhus”, accusant le président d’avoir alimenté les tensions pendant l’élection.

« Il semble que le président Erdogan ait remporté ces élections. Mais ce serait une erreur d’appeler cela une victoire. Une victoire à la Pyrrhus est peut-être un meilleur terme pour décrire cette situation », a déclaré Karli.

La victoire d’Erdogan sur Kilicdaroglu, un bureaucrate de 74 ans et chef du CHP de gauche, fait de la Turquie une nation profondément divisée.

“Ce n’est pas une défaite écrasante pour ceux qui voulaient du changement”, a déclaré Asli Aydintasbas, chercheur invité à la Brookings Institution, à Becky Anderson de CNN. “Nous regardons une fois de plus un pays divisé… les deux camps veulent des choses totalement différentes pour la Turquie.”

Lors du premier tour de scrutin du 14 mai, Erdogan a obtenu une avance de près de cinq points sur Kilicdaroglu, mais n’a pas atteint le seuil de 50 % nécessaire pour gagner.

Le bloc parlementaire du président a remporté la majorité des sièges lors de la course parlementaire le même jour.

Source : edition.cnn.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here