Accueil ACTUALITÉ Ziniare : rentrée de la première promotion de l’association Bangre Nooma un jeune...

Ziniare : rentrée de la première promotion de l’association Bangre Nooma un jeune un métier

244
0

L’association Bangra Nooma un Jeune un Métier, a tenu ce jeudi 23 juin une conférence pour la rentrée de la première promotion du centre de formation professionnelle en soudure métallique et industrielle à Ziniare, dans la commune de Nakantenga sous le thème : << Ensemble pour un développement harmonieux des jeunes pour la formation professionnelle >>.<<l’idée de la création de l’association est venue après un constat, que la plus par des ouvriers qui interviennent dans la soudure  métallique et industrielle  dans notre pays sont en grandes majorités des étrangers , nous nous sommes demandé pourquoi ne pas créer un cadre pour former les jeunes burkinabé afin d’inverser la tendance. Ce sont ces idées qui nous ont permis de créer l’association en 2020 et la mise en place d’un centre de formation professionnelle>>. A déclaré Zalissa Tiendréobeguo  secrétaire générale  de l’association.

L’objectif de l’association est d’accueillir des jeunes des deux sexes âgés de moins de 15 ans, vivant dans des conditions difficiles, d’administrer à ces jeunes une formation pratique dans la soudure métallique et industrielle, de favoriser leur réinsertion sociale et professionnelle pour lutter contre le chômage, la crise humanitaire, la délinquance juvénile, et  promouvoir l’entrepreneuriat en valorisant le métier de soudure métallique et industrielle. Selon Faycal Tiemtoré président de l’association,  la formation est gratuite et a une durée minimum d’un an et maximum de deux ans. Pour cette première promotion, nous comptons 60 jeunes, notre objectif est de former 200 jeunes hommes et filles défavorisés  internes et 300 externes chaque 2 ans. L’association rencontre d’énormes  difficultés telles que le problème d’électricité, le coût élevé des matériaux et la prise en charge des apprenants en aliments, nous utilisons des groupes électrogènes dont  le coût du  carburant est très élevé.

<< seul l’emploi peut garantir la paix et la paix garantit aussi l’emploi >> A laissé entendre Docteur Boniface  Désiré Somé, conseillé technique du ministre représentant du ministre en charge de la réconciliation nationale, il a salué également l’initiative et traduit de vive voix tout le soutien de  cette activité porteuse pour le Burkina.Gourpinga Yerbanga directeur général de la formation professionnelle au ministère des sports de la jeunesse et de l’emploi a également salué l’initiative et s’engage à apporter son soutien à l’association pour qu’elle puisse atteindre l’objectif de son projet de formation.

Previous articleMoment de Hauteur d’âme à la présidence du Faso: Au nom de l’Unité Nationale, JBO, Rock et Damiba ensemble
Next articleSyndicat: Les présidentes des comités femmes de l’UITA rencontrent le ministre Bassolma Bazié

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here