Accueil ACTUALITÉ Administration publique: Les ministres Bilgo et Bazié échangent avec des responsables syndicaux

Administration publique: Les ministres Bilgo et Bazié échangent avec des responsables syndicaux

105
0
Les ministres chargés de la Fonction publique, Monsieur Bassolma Bazié, et de l’Education nationale, Monsieur Lionel Bilgo, ont échangé directement, dans l’après-midi de ce vendredi,08 avril 2022 à Ouagadougou avec des organisations syndicales non affiliées à l’Unité d’actions syndicales (UAS).
Après les rencontres avec l’Unité d’actions syndicales (UAS) et le Conseil national du patronat burkinabè (CNPB) le 1er avril dernier, c’est au tour de ces partenaires sociaux de discuter avec les membres du gouvernement.
Dans un langage franc, les deux ministres, face aux leaders syndicaux, ont présenté la vision de la Transition en matière de promotion du dialogue social au sein de l’administration publique burkinabè.
Le ministre Bassolma Bazié, chargé du management du dialogue social dit entamer cette démarche pour écouter les préoccupations et critiques de l’ensemble des travailleurs à tous les niveaux que ce soit, pour mieux avancer. Pour lui, la prise de certaines décisions nécessite une concertation préalable avec les acteurs concernés afin que celles-ci ne soient pas des décisions d’humeur ou de personne. Ces décisions doivent plutôt servir la nation, a-t-il dit.
Revenant sur les décisions prises par le premier ministre dans sa feuille de route qui suspendent les recrutements sur mesures nouvelles, le ministre est catégorique. Il faut changer le fusil d’épaule. Bassolma Bazié pense qu’il faut donner la chance à tous les jeunes burkinabè dans la mesure où la constitution du Burkina Faso stipule que les burkinabè sont égaux en droit. Le ministre a ensuite prôné une égalité de chance à tous. « Si mon fils n’a pas le niveau et part échouer à un concours, qu’il échoue » lâche-t-il.
Par conséquent, le ministre a affirmé que ces mesures par lesquelles un responsable d’institution doit déposer des papiers pour recruter des gens sont désormais terminées.
Et le secrétaire général du syndicat national des secrétaires du Burkina, monsieur Bourama Ouattara de saluer la décision de suspension de ces types de recrutement. Car, selon lui, les secrétaires ont beaucoup subi dans le recrutement sur mesures nouvelles et que dorénavant la chance est donnée à tout monde d’accéder à la fonction publique.
Pour le ministre chargé de l’Education nationale, monsieur Lionel Bilgo, même étant ministres, son collègue et lui continuent le combat. Il a invité les partenaires sociaux à accompagner le gouvernement, voire le Burkina Faso, dans la résolution de la crise sécuritaire.
Cette rencontre s’est tenue en prélude de celle de l’UAS, le CNPB et les autres organisations syndicales avec le premier ministre, prévue pour le mardi 12 avril 2022 à Ouagadougou.
A l’entame des échanges, une minute de silence a été observée à la mémoire des victimes de l’attaque de Namsiguia ce même jour.
DCPM/MFPTPS
Previous articleHadj 2022 : L’Arabie saoudite va autoriser un million de musulmans pour le hadj cette année
Next articleProcès Thomas Sankara : L’aile historique du CDP qualifie d’un  procès à esprit revanchard 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here