Accueil ACTUALITÉ Burkina : Le PDJ demande à Roch Kaboré de chercher un premier...

Burkina : Le PDJ demande à Roch Kaboré de chercher un premier ministre capable

86
0

Le Parti pour la Démocratie et la Jeunesse (PDJ) était face aux hommes des médias ce dimanche 05 décembre 2021 à Ouagadougou. Les engagements du chef de l’Etat, la situation sécuritaire et l’actualité nationale et internationale étaient les points saillants de cette conférence.

Pour le PDJ, le Président du Faso n’avait besoin d’annoncer des mesures structurelles pour résoudre des problèmes ponctuels. Les compagnons, proches et amis du président auraient dû l’assister davantage pour des mesures à gains rapides face aux problèmes actuels. Ça serait très compliqué de mettre en œuvre certaines mesures annoncées au regard des habitudes installées dans la société, en général et dans l’administration en particulier.

Le PDJ propose au président Roch Kaboré de faire le choix d’un Premier Ministre capable. C’est à dire globalement jeune et animé d’un esprit de jeunesse c’est-à-dire qui prend des risques, qui est pro actif et en pleine forme et qui est un leader mobilisateur des énergies pour aller vers les objectifs capables de réduire les injustices et veiller à la rationalisation de l’utilisation des ressources humaines, matérielles et financières, qui passe par la réduction du train de vie de l’Etat, du positionnement optimal des agents publics et privés dans l’administration.

Sur la situation sécuritaire, le PDJ propose désormais une approche multisectorielles et multidimensionnelle impliquant et incluant tous les acteurs à la lutte, sous forme de projet de développement qui comprend au moins cinq composantes qui sont: une composante militaire, sécurité, communautaire, une composante administration et collectivité territoriale du secteur privé et sur le volet communication.

Actualités nationales et internationales

Tout en reconnaissant le droit de chaque burkinabè de marcher ou de ne pas marcher pour exprimer son opinion, le PDJ invite toute la jeunesse burkinabè de savoir raison gardée. Dans le présent contexte de lutte, marcher comporte beaucoup de risques susceptibles d’influer négativement sur les activités de soutien au FDS, VDP et autres combattants. En marchant, il pourrait y avoir des infiltrations et le chaos risquent de s’installer dans notre pays. En témoigne, le saccage et la destruction de l’état civil de la commune de Ouagadougou.

Au regard de l’actualité en Afrique de l’ouest en matière de lutte contre le terrorisme, la pandémie ; où chaque pays se bat seul avec ses propres moyens, le PDJ invite les pays africains en général et ceux de l’Afrique de l’Ouest à plus de solidarité et d’entraide pour relever un certain nombre de défis tels les défis sécuritaires et la pandémie du COVID 19.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here