La faîtière Unique des Transporteurs Routiers du Burkina (FUTRB) a animé une conférence de presse ce mercredi 27 janvier 2021 à Ouagadougou. Cette rencontre avec les hommes de médias avait pour objectif de prendre l’opinion publique à témoin sur les réformes entreprises dans leur secteur d’activité par leur ministre de tutelle. Selon la faitière, ces réformes entravent l’organisation parfaite de leur profession.

La faîtière des transporteurs a été mise en place le 23 février 2020 à Bobo Dioulasso avec la participation de 15 structures sur 19 donc une majorité écrasante sous l’égide de la Primature, MTMUSR, MATDCS, BM dénommé Faitière Unique, des Transporteurs Routiers du Burkina (FUTRB). Cette faitière a été félicité par le gouvernement lors du conseil des ministres du 26 février 2020.

Un aperçu des transporteurs routiers  à cette conférence.

Pour le secrétaire général du FUTRB, Bonaventure Kére ce fut une grande surprise d’être convoqué par le ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la cohésion sociale le lundi 20 avril 2020 leur informant d’une erreur de délivrance d’un récépissé à l’association du Haut Conseil des Transporteurs (HCT) le 17 avril 2020 et leur invite à une fusion.

« Le ministère des transports, de la Mobilité Urbaine et de la sécurité Routière, au lieu d’œuvrer à la cohésion entre les transporteurs, se retrouve être l’artisan de la division en cultivant la haine. Nous, les acteurs du secteur des transports routier, nous dénonçons avec vigueur cette attitude contraire aux directives et orientations données par le gouvernement ».

Suite à cela, la FUTRB condamne le comportement du ministre des Transports, de la Mobilité Urbaine et de la Sécurité Routière. Elle lance donc un appel à l’endroit du président du Faso et le premier ministre afin que leur ministre de tutelle soit interpellé pour trouver une issue favorable tout en privilégiant le dialogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *