Accueil ACTUALITÉ Cadre sectoriel de dialogue, Culture, Sports et Loisirs : les acteurs évaluent leur...

Cadre sectoriel de dialogue, Culture, Sports et Loisirs : les acteurs évaluent leur rapport de 2020

126
0

Les acteurs du Cade sectoriel de dialogue (CSD), Culture Sport et Loisirs se sont réunis dans la matinée du 2 mars 2021 à Ouagadougou pour examiner et valider le rapport de performance de l’année 2020. Cette rencontre a connu la présence des partenaires techniques et financiers, les acteurs privés et les leaders de la société civile.

Le Cadre sectoriel de dialogue (CSD) Culture, Sports et Loisirs est le dispositif de suivi évaluation et de mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES), au niveau du secteur de planification culture, sport et loisir.

Cette rencontre va permettre à l’ensemble des acteurs de la Culture, du Tourisme, des Sports et des Loisirs d’évaluer les contributions dudit secteur à l’atteinte des objectifs sectoriels du PNDES au titre de 2020 et de la période 2016- 2020.

 

Il s’agit principalement au cours de la réunion, d’examiner l’état de fonctionnement du CSD, les recommandations des revues sectorielles du PNDES, les actions prioritaires issues des dix (10) chantiers du programme présidentiel 2021-2025.

Selon la présidente de la CSD, par ailleurs ministre de la Culture des Arts et du Tourisme Elise Foniyama Ilboudo, la situation sanitaire et sécuritaire du pays ainsi que l’insuffisance des ressources financières affectées aux différents Ministères, membres du CSD ont entravé la mise en œuvre des activités programmées au cours de l’année 2020.

Malgré les difficultés rencontrées, Mme Ilboudo a dit que des acquis ont été enregistrés grâce à l’engagement des parties prenantes.

« Nous avons eu un taux de réalisation de 62,60%, ce qui signifie quand-même qu’avec tout ce que notre secteur a connu comme difficulté sur le plan sanitaire et sécuritaire, nous avons dépassé les 50% et cela est à féliciter », s’est-t-elle réjouie.

A l’entendre, environ 23675 objets ont été répertoriés et classés au niveau des musées, environ 120 éléments ont été classés pour ce qui est du patrimoine immatériel et 94 sites ont été classés sur la liste nationale du patrimoine.

Elle a félicité l’ensemble des acteurs du CSD pour leur contribution à l’atteinte des sous-effets dudit secteur de planification.

« Il s’agit pour nous aujourd’hui de voir comment nous pouvons réorganiser nos activités en tenant compte de cette pandémie et de la sécurité », a-t-elle indiqué.

Avant de déclarer ouvert les travaux de la revue annuelle 2021 du CSD/CSL, Mme Ilboudo a invité les acteurs à élaborer un document de qualité qui intègre l’ensemble des informations du secteur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here