Accueil ACTUALITÉ Camp vacances coran 2022:  ” En apprenant le coran, le petit musulman intègre...

Camp vacances coran 2022:  ” En apprenant le coran, le petit musulman intègre les valeurs de la religion”

153
0

La 8e édition du camp vacances Coran organisée par le Cercle d’études, de recherches et de formation islamiques (CERFI),  a refermé ses portes ce mercredi 31 août 2022 à Ouagadougou. C’était au cours d’une cérémonie qui a réuni campeurs, organisateurs et invités.

Débuté le 1er août 2022, la 8e édition du camp vacances Coran a refermé ses portes le 31 aout 2022.  Le thème choisi pour cette édition était : « l’éducation par le coran, la solution d’éternité ». Ce camp vacances Coran a regroupé 121 campeurs dont 45 filles et 76 garçons issus des écoles primaires et secondaires de plusieurs régions du Burkina. Ces 31 jours ont permis aux campeurs et campeuses d’apprendre le saint coran, de mémoriser les versets coraniques, de suivre des cours d’instructions religieuses et d’éducation civique et morale.

Hamidou Yaméogo, président du Cercle d’études, de recherches et de formation islamiques (CERFI), pendant la remise des cadeaux aux meilleurs campeurs.

L’objectif visait à inculquer aux jeunes, les valeurs prônées par l’islam à travers la lecture du Coran et la connaissance des valeurs sociétales. « En apprenant le coran, le petit musulman intègre les valeurs de la religion », a fait savoir Hamidou Yaméogo, le président du Cercle d’études, de recherches et de formation islamiques (CERFI). Il a appelé les parents a aidé leurs enfants à consolider les acquis des camps de vacances Coran. « Toutes nos faillites sont des faillites de l’éducation. Qu’il s’agisse de la délinquance juvénile, de l’incivisme, et même de l’insécurité aujourd’hui, c’est la faillite de l’éducation. Si les parents aident leur enfant à conserver les acquis, il est clair que progressivement dans la durée nous allons gagner les batailles qui s’imposent aujourd’hui à notre pays », a-t-il martelé.

Rasmané Mandé, président du comité d’organisation.

Le président du comité d’organisation, Rasmané Mandé a relaté qu’au-delà de cet apprentissage, les campeurs et campeuses ont eux droit à des activités sportives, culturelles et des sorties détentes.

Dicko Aïssa Rachida, campeuse

Pour la campeuse Dicko Aïssa Rachida, ce camp fut un cadre d’éducation pour elle et ses camarades, à travers la lecture du coran, la mémorisation des versets, l’apprentissage de tous les contours liés à l’islam. « Ce jour de clôture marque un sentiment de joie pour moi de retrouver mes parents et la tristesse aussi de quitter mes frères et sœurs en islam ». Venue de Ouahigouya, Dicko Aïssa Rachida est à sa deuxième participation après celle de 2019.

Previous articleHadj 2022 : Le comité d’organisation satisfait du bilan
Next articleSécurité: L’ambassadrice du Canada au Burkina visite la Gendarmerie Nationale

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here