Home ACTUALITÉ CAN U20 : Les Etalons en quart de finale

CAN U20 : Les Etalons en quart de finale

6
0

Pour leur dernière sortie en match de poules, les Etalons ont assuré l’essentiel en disposant des Braves Warriors de la Namibie (1-0) hier, 21 février, au stade Cheikha Boïdiya de Nouakchott. Avec cette victoire, les Etalons terminent en tête de leur poule et se qualifient pour les quarts de finale.

Les Etalons jouaient pour maintenir leur suprématie sur le groupe B et les Braves Warriors de la Namibie, leur survie dans la compétition. Ce sont donc deux équipes aux ambitions contraires qui devaient en découdre sur la pelouse synthétique du stade Cheikha Boïdiya de Nouakchott, ce 21 février à la faveur de la 3e journée des phases de groupe de la 22e CAN U20. Dans son dispositif en 4-2-1-3, le coach Oscar Barro a fait un choix surprenant. Il fait confiance à Memel Raouf Dao en lieu et place de son maître à jouer Ibrahim Bansé. Ce dernier certainement paie cash son rendement moyen lors du match précèdent face aux Fauves centrafricains. Son buteur Fiacre Botué Kouamé débute sur le banc de touche , certainement ménagé en vue des quarts de finale. Les Braves Warriors, en majorité de petites tailles mais très mobiles, affichent d’entrée leurs ambitions. Dès la 5e minute, ils amorcent une belle occasion offensive sans frais dommageable pour les Etalons. Ils poussent les Burkinabè qui commettent de nombreuses fautes. Ce qui a valu le premier carton jaune à Eric Chardey dès la 6e mn. Ce latéral, buteur face à la Centrafrique, n’a pas été à la hauteur de ses rendements habituels. Auteur de plusieurs fautes, il a aussi péché dans ces centres. Les Namibiens qui croient en leur chance tiennent tête aux Etalons. Yacouba Nasser Djiga qui ne comprend pas cette mauvaise entame de ses coéquipiers donne de la voix, en demandant à ses coéquipiers de se ressaisir. En vérité, le défenseur central avait raison puisque les Etalons ont été méconnaissables durant la demi-heure de la partie.

Retour gagnant de Fiacre Botué Kouamé

Les poulains de Oscar Barro avaient-ils déjà la tête aux quarts de finale? En tout cas, leur force collective a disparu en ce début de match. En ce moment, le salut des juniors burkinabè ne pouvait venir que d’une action individuelle. C’est d’ailleurs ce qu’ont tenté Moubarack Compaoré et Joffrey Bazié, mais sans réussir à inquiéter le bloc défensif namibien.
En seconde partie, les Etalons vont montrer un autre visage. Des ajustements sont opérés avec l’entrée de Joffrey Bazié qui cède sa place à Pierre Landry Kaboré (48e mn). L’équipe d’Oscar Barro devient maître de la partie. Sa domination est plus nette mais reste stérile. Les Etalons ont failli trouver la faille à la 67e mn. Dans un cafouillage dans la surface de réparation namibienne, il n’y avait aucun Etalon pour reprendre une balle qui trainait, dans les filets. Face à cette inefficacité offensive, Oscar Barro jette son principal atout en attaque, Fiacre Botué Kouamé (71e mn), malgré le fait qu’il ne soit pas en pleine possession de ses moyens. Les Etalons auront dû bénéficier d’un penalty (83e mn) sur une faute de main dans la surface de réparation. C’est Finalement Botué (89e mn) qui va libérer les Etalons en inscrivant l’unique but du match.

L’entraineur des Braves Warriors James Britz a dit être fier de ses joueurs qui se sont battus pour leur première participation en Coupe d’ Afrique. Pour Oscar Barro, les deux équipes ont joué au ballon. « On savait l’équipe namibienne très technique et très alerte. Notre intention était d’amener l’équipe namibienne à l’usure » a-t-il fait remarquer. Il a dit être satisfait du résultat de son équipe qui lui permet de poursuivre la compétition.

Yves OUEDRAOGO
Envoyé spécial à Nouakchott

Source : Sidwaya.info

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here