La cérémonie d’ouverture de la   troisième édition de la conférence internationale de la beauté s’est déroulée ce lundi 25 janvier 2021 à Ouagadougou sous le thème : « comment devenir un professionnel international de la beauté ». L’objectif général de cette conférence est de créer un cadre de rencontre et d’échanges des professionnels de la coiffure, de l’esthétique et des experts de la beauté en vue d’améliorer leur employabilité.

Une vue des participants.

Après la Côte d’Ivoire et le Benin, c’est au tour du Burkina Faso de vivre au rythme de la beauté et de l’esthétique à travers la troisième Édition qui a débuté ce 25 janvier et qui prendra fin le 28. Pendant trois jour, le monde de l’esthétique Burkinabé aura droit à des défilés de mode, des formations, une manière de promouvoir le beau dans toute sa splendeur. C’est plus de six (6) pays qui ont pris part à cette conférence à savoir : la Côte d’Ivoire, le Benin, le Togo, le Sénégal, le Mali, et la France.

Francis Olilor, PDG de Olilor internationnal

Pour le promoteur de cet évènement, Francis Olilor, le but de cette conférence internationale est de renforcer les compétences de 600 artisans de la beauté en vue de leur insertion durable dans la société. Partager les expériences des experts en coiffure et en esthétique des différents pays avec les jeunes coiffeurs. Réfléchir sur la mise en place du projet Olilor, en particulier la création d’une école de beauté Olilor à dimension internationale au pays des hommes intègres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *