Accueil A LA UNE Droits humains: la CNDH se dote d’un site web et d’un numéro...

Droits humains: la CNDH se dote d’un site web et d’un numéro vert

26
0

La Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) a officiellement lancé au cours d’un point de presse, son site web et son numéro vert le mercredi 31 mars 2021 à Ouagadougou. De nouveaux moyens de communications qui permettront aux populations d’avois plus accès à l’institution. Cette cérémonie a connu la présence de l’ambassadeur de l’Union Européenne au Burkina Faso Wolfram Vetter.

Dans le souci de rapprocher la Commission Nationale des droits humains (CNDH) des populations et de rendre plus visible et facilité sa saisine par les porteurs de plaintes, l’institution s’est dotée d’un site internet et d’un numéro vert.

Désormais, les populations ont  la possibilité de saisir la Commission gratuitement par appel au 80 00 12 94 et par mail en saisissant cndhburkinafaso@yahoo.fr

Financés par l’Union Européenne, ces nouveaux moyens de communication ont été réalisés dans le cadre du projet “appui à la commission nationale des droits humains pour la mise en œuvre de ses missions en matière de promotion et de la protection des droits humains”.

Selon le président de la CNDH Kalifa Rodric Namano, la création du numéro vert de la CNDH ainsi que le site internet de la commission participe à l’opéralisation de l’institution.

Nous avons une couverture nationale pour la protection des droits humains avec une possibilité légale de créer des antennes régionales, malheureusement jusque là, la CNDH n’a aucune antenne régionale. Pour mener à bien sa mission, il faut qu’elle soit accessible et visible“, a-t-il expliqué.

Les plaintes qui sont soumises à la CNDH sont traitées de façon confidentielle. “Lorsqu’on reçoit des plaintes, la première des choses, c’est de vérifier la véracité des faits avant de faire des recommandations“, a souligné M. Namano.

Pour l’ambassadeur de l’Union Européenne au Burkina  Wolfram Vetter, la réforme législative en 2015 qui a conduit à la mise en place de la CNDH constitue un progrès important dans le renforcement du cadre institutionnel de promotion et de la protection de droits humains au Burkina.

“J‘espère que ces outils constitueront des moyens dont se servira la CNDH pour répondre aux nombreuses attentes qui lui seront adressées“, s’est-t-il réjoui .

M. Namano invite le public à s’approprier de ce site web de façon effective en la visitant, en formulant des recommandations et suggestions pour son amélioration et pour une mise en œuvre efficiente des missions de la commission.

 

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here