Accueil A LA UNE Education : l’UNEEP-L demande à l’Etat de respecter ses engagements

Education : l’UNEEP-L demande à l’Etat de respecter ses engagements

83
0

L’union Nationale des Établissements d’Enseignement Privés Laïc ( UNEEP-L) a animée une conférence de presse ce jeudi 14 janvier 2021 à Ouagadougou. Le non-paiement des frais de scolarité de l’année 2019-2020 par l’Etat, des élèves affectés dans les établissements privés d’enseignement et son impact sur le fonctionnement de ces écoles, étaient les points saillants de cette rencontre avec les hommes de médias.

L’union Nationale des Établissements d’Enseignement Privés Laïc (UNEEP-L) est la structure faitière des établissements d’enseignement privés laïc du Burkina Faso. Elle compte plus de mille deux cent (1 200) membres sur toute l’étendue du territoire national. Depuis l’année scolaire 2012-2013, l’Etat affecte des élèves admis à l’entrée en 6e ou à l’entrée en seconde dans des établissements privés membres de l’UNEEP-L sur la base d’une convention signée avec l’Etat.

Le président de l’UNEEP-L, Dr Désiré Nakoulma

Pour l’année 2019-2020, le nombre d’élèves affectés dans les établissements privés est de 38 536 dont 31 978 au post-primaire et 6558 au secondaire. Le montant que l’Etat devrait verser aux établissements privés s’élève à 1 977 555 000 FCFA. Ce montant concerne 279 établissements privés. Au cours de l’année 2020, l’Etat n’a versé aux établissements concernés que 101 440 000 FCFA. Cette somme représente que 5,1% des sommes dues. Les 18 établissements ayant reçu leur paiement ne représentent que 6,4% des bénéficiaires.

L’impact de ce non-paiement à entrainer des problèmes de trésorerie, conduisant à des difficultés de paiement des salaires des enseignants et du personnel administratif. A cela s’ajoute des difficultés d’assurer un enseignement de qualité aux élèves qui ont  engendré des conflits sociaux entre les promoteurs et les employés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here