le jeudi 19 novembre 2020, la Coalition AFA pour le Kadiogo était à l’arrondissement 7 de Ouagadougou pour un meeting de soutien aux personnes vivants avec un handicap.
Fauteuils roulants, Motos aménagées ou béquilles, les personnes vivants avec un handicap de l’arrondissement 7 de Ouagadougou ont répondu présentes à l’appel de la coalition AFA.

Arrivée de Adama Kanazoé

A son arrivée, le président Adama Kanazoé a eu droit à un tonnerre d’applaudissement . L’activité a commencée par une course de fauteuils roulants à laquelle, une quinzaine de femmes, toutes handicapées moteur se sont affrontées dans une course qui consacrée Salamata KABORE vainqueur.

Après la compétition, les allocutions ont commencé par le représentant des chefs traditionnels pour souhaiter à ses hôtes du jour la bienvenue et bénir l’activité. S’en est suivie celle de la délégation des imams de Bonheur-ville.

L’association des personnes vivant avec un handicap de l’arrondissement 7 a été représentée par monsieur Antoine KABRE qui a pris la parole pour marquer toute leur reconnaissance au Président Adama

Antoine Kaboré, représentant des personnes vivants avec un handicap de bonheurville

Dans son discours le président Adama Kanazoé a rappelé l’importance de la prise en charge des personnes vivants avec un handicap dans son projet parlementaire.

Adama Kanazoé

 » Nous avons estimé que toutes les personnes vivants avec un handicap méritent notre attention particulière. C’est d’ailleurs dans ce sens que dans le projet parlementaire que nous portons, nous avons mis l’accent sur les personnes inactives, les personnes âgées. De la même façon nous pensons également qu’il faut lutter pour que les personnes vulnérables voient enfin toutes les lois qui ont été votées en leur faveur appliquées ».

Selon le président Adama KANAZOE, le problème du Burkina n’est pas l’absence de lois pour accompagner les personnes vulnérables et vivant avec un handicap, mais plutôt l’application de ces lois.  » Pour les personnes vulnérables, il existe des lois qui leur sont consacrées et qui permettent d’améliorer leur condition de vie mais malheureusement qui dans leur application pêchent beaucoup. Si nous prenons le cas de la carte d’invalidité, qui permet de bénéficier de certains avantages sur certaines dépenses médicales et autres, mais c’est une réalité qui n’est pas assumée au Burkina Faso. Il faut faire en sorte que se soit appliquée et que ces personnes soient prises en compte dans notre société. Ce sont des personnes qui vivent avec un handicap mais cela ne leur empêche pas d’être des acteurs de développement et  nous seront pour eux de grands défenseurs au niveau du parlement si au soir du 22 novembre le peuple Burkinabè décide de nous y conduire. »

Comme dans les autres arrondissement, les femmes de l’arrondissement 7 ont bénéficié d’une formation en saponification. La rencontre a été l’occasion, pour elles de recevoir leur attestation de fin de formation. Au cours de cette rencontre. Après l’arrondissement 7 et Bonheurville, Cap sur Tampouy pour l’équipe de campagne pour un autre meeting avant de terminer la journée.

Remise d’attestations aux femmes suite à leurs formations

A quelques heures de la clôture de la campagne électorale pour les législatives, Adama KANAZOE et son équipe ne se reposent pas et enchainent meeting, visites de proximités et réunions pour rencontrer le maximum de militants et sympathisants afin d’assurer son passage à l’Assemblé Nationale au soir du 22 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *