Accueil ACTUALITÉ Eliminatoires Qatar 2022 : Les Etalons écrasent les Requins de Djibouti 4-0

Eliminatoires Qatar 2022 : Les Etalons écrasent les Requins de Djibouti 4-0

64
0

Les Etalons du Burkina Faso ont battu les Requins de la mer rouge de Djibouti 4 à 0, ce vendredi 8 octobre 2021, au grand stade de Marrakech dans le cadre de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022. Une victoire qui a mis du temps à se dessiner mais qui permet aux Burkinabè de rejoindre l’Algérie en tête du groupe A.


Les Etalons démarraient le match pied au plancher, assiégeant d’entrée le camp djiboutien. Mais, les occasions se faisaient rares. L’absence du joueur-clef des deux premiers matches, Gustavo Sangaré, se faisait sentir tant les poulains de Kamou Malo manquaient de créativité et d’imagination dans les 30 derniers mètres. Néanmoins, ils parvenaient à mettre, de temps à autre, ne danger la défense djiboutienne et obtenait le premier corner de la partie à la 5e minute.

Mohamed Konaté et Fessal Tapsoba ont été des poisons pour la défense djiboutienne

Mais ce sont bien les Requins de la mer rouge qui se procuraient la première véritable occasion du match. En effet, sur leur toute première incursion à la 7e minute de jeu, les Djiboutiens obligeaient Hervé Koffi à se déployer pour se saisir du cuir. La première frappe cadrée du match pour le petit poucet du groupe A. Apparemment remis de leur déculottée contre l’Algérie (0-8) et le Niger (2-4), les Requins de Djibouti faisaient même jeu égal avec les Etalons. Le Burkina parvenait néanmoins à obtenir une nouvelle occasion. Le centre de Issa Kaboré trouvait la tête de Fessal Tapsoba qui n’arrivait malheureusement pas à cadrer (26e minute). Mohamed Konaté n’avait pas plus de réussite de la tête (34e minute) tout comme Issoufou Dayo (36e minute).

Fessal Tapsoba, énorme !

La délivrance pour le public burkinabè présent au grand stade de Marrakech arrivait dans les dernières secondes du temps additionnel. Sur un centre de Ismahila Ouédraogo, Abdoul Fessal Tapsoba plaçait une tête imparable qui prenait à défaut Innocent Mboni Hankuye, le portier djiboutien. Au retour des vestiaires, l’attaquent du Standard de Liège (D1 Belgique) récidivait. Il déviait une frappe de Mohamed Konaté et offrait un avantage plus net 2 à 0 à la 47e minute. Avec cette belle entame de seconde partie, les poulains de Kamou Malo se montraient plus affamés que jamais. Deux minutes plus tard, le latéral droit Issa Kaboré y allait de son but. A l’affût, il profitait d’une frappe de Fessal Tapsoba mal renvoyée par le portier Innocent Mboni Hankuye pour corser l’addition (3-0, 49e minute).

A la 58e minute, c’était au tour de Mohamed Konaté de s’illustrer. Lancé dans la profondeur, il se jouait du portier djiboutien pour marquer dans le but vide et portait le score à 4 à 0. Sentant qu’il y a place pour marquer encore plus de buts, Kamou Malo injectait du sang neuf avec les entrées de Yacouba Songné et Botué Kouamé à la place de Zakaria Sanogo et Fessal Tapsoba. Mohamed Lamine Ouattara et Dramane Nikiéma faisaient également leur entrée au détriment de Mohamed Konaté et Bryan Dabo. Malgré tout, les Etalons parvenaient de plus en plus difficilement à mettre en danger la défense djiboutienne.

Kamou Malo et ses hommes s’imposent sur le score de 4 buts à 0 mais restent toujours à la 2e place du groupe A derrière l’Algérie qui a étrillé le Niger 6 à 1.

Par Philippe BATIONO pour Letalon.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here