Accueil ACTUALITÉ Examen du CEPE 2021 : les candidats autistes marginalisés 

Examen du CEPE 2021 : les candidats autistes marginalisés 

61
0

L’Association burkinabè d’accompagnement psychologique et d’aide à l’enfance (ABAPE) en collaboration avec le Réseau des journalistes pour la promotion de l’éducation inclusive, dénonce une insuffisance organisationnelle du Certificat d’étude primaire élémentaire (CEPE). Cette dénonciation a été faite au cours d’un point de presse tenu le mercredi 23 juin 2021 à Ouagadougou.

Alors que les candidats au Certificat d’étude primaire élémentaire (CEPE) sont en composition, l’Association burkinabè d’accompagnement psychologique et d’aide à l’enfance (ABAPE) dénonce un problème organisationnel dudit examen. Une dénonciation qui survient au lendemain de la composition de l’examen du CEPE commencé le 22 juin 2021 sur le territoire burkinabè.

Des élèves autistes qui devraient avoir une épreuve spéciale de la dictée, ont été soumis à une épreuve conçue pour les candidats à handicap auditive . Une situation qui a frustré les candidats autistes selon le président de l’ABAPE Boukary Pamtaba et qui pourrait avoir un impact négatif sur les résultats de ces élèves.

Boukary Pamtaba, président de l’ABAPE

Pour lui, les candidats autistes ont été oubliés dans l’organisation du CEPE. « Si cela est arrivé, c’est parce que les autorités en charge de l’organisation de l’examen n’ont pas consulté les acteurs qui s’occupent de l’éducation et le suivi des enfants autistes », a-t-il indiqué.

Il a en outre précisé que ces enfants ont une lenteur pour capter le message véhiculé d’où leur sujet de la dictée doit être élaborée de façon spéciale.« On évalue un élève sur la base de ce qu’il a appris durant l’année scolaire.  Parler de l’éducation inclusive, c’est tenir compte de toutes les spécificités », a-t-il souligné.

A en croire M. Pamtaba, ce n’est pas la première fois que les enfants autistes sont laissés pour compte.

Il souhaite désormais, que les acteurs de l’éducation qui s’occupent des enfants autistes soient associés dans l’élaboration des sujets du CEPE.

Boukary Pamtaba appelle le ministère de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN) à prendre désormais  les dispositions nécessaires pour permettre aux candidats autistes de prendre part aux examens dans de meilleures conditions.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here