Accueil A LA UNE Gilbert Houngbo, premier Africain élu directeur général de l’Organisation internationale du travail

Gilbert Houngbo, premier Africain élu directeur général de l’Organisation internationale du travail

281
0

Ce fut la bataille des premières. La première femme à la tête de l’Organisation internationale du travail, ou le premier Africain? C’est le Togolais Gilbert Houngbo qui l’a emporté et qui dirigera l’OIT pour ces cinq prochaines années. Il va succéder au Britannique Guy Ryder en octobre prochain.

L’élection a mis aux prises cinq candidats, l’ex-premier ministre togolais et actuel président du Fonds international de développement agricole (FIDA), l’ex-ministre du Travail française Muriel Pénicaud, l’ex-ministre des Affaires étrangères sud-coréenne Kang Kyung-wha, Mthunzi Mdwaba, vice-président sud-africain de l’Organisation internationale des employeurs et l’Australien Greg Vines, actuel directeur général adjoint de l’organisation.

Il n’aura finalement fallu que deux tours pour élire le nouveau patron d’une organisation qui pèse au sein de la Genève internationale. Elle a célébré son centenaire en 2019. Au premier tour, le Togolais était déjà en tête avec 24 voix, devant Muriel Pénicaud (14), Mthunzi Mdwaba (13), Kang Kyung-wha (4) et Greg Vines (1). Au second tour, le Togolais a obtenu 30 votes, dépassant ainsi la majorité absolue de 29 suffrages. Muriel Pénicaud a glané 23 votes, Mthunzi Mdwaba 1 vote et Kang Kyung-wha 2 votes. La candidate malheureuse de la France a réagi sur Twitter: «Je félicite Gilbert Houngbo pour son élection à la tête de l’OIT, premier Africain à ce poste, à un moment clé où les enjeux de justice sociale, du futur du travail et du multilatéralisme vont être plus importants que jamais.»

Previous articleFootball : Gardien de but, un poste ingrat?
Next articleGestion du chemin de fer : Une manifestation contre le contrat de Bolloré

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here