Afin de contribuer à la sensibilisation des populations pour des élections apaisées, une équipe d’humoristes burkinabè en collaboration avec la commission électorale nationale indépendante (CENI) a conçu une pièce théâtrale dénommée « la conférence des leaders politiques ». Elle a été présentée dans la soirée du mardi 17 novembre 2020 à Ouagadougou. 

Aperçu des spectateurs

Etaient présent à cette soirée le président de la CENI Newton Hamed Barry, des observateurs ainsi que quelques représentants des partis politiques. « La conférence des leaders politiques » une pièce théâtrale d’environ une trentaine de minute, qui conjugue parfaitement l’humour aux réalités auxquelles fait face notre pays en ces temps de campagne électorale. Un spectacle d’humour qui a pour mission de promouvoir la paix et la cohésion sociale mais également de déstresser non seulement les candidats en quête de pouvoir et aussi les populations pour le bon déroulement des élections du 22 novembre.

Newton Hamed Barry, président de la CENI

Pour le président de la cérémonie Newton Hamed Barry, cette initiative est à encourager car dit-il, « c’est une cérémonie pour accueillir nos hôtes de marques les observateurs et nos amis venus pour nous accompagner dans le cadre de cette élection. C’est notre façon de leur montrer que le Burkina Faso est encore le Burkina Faso malgré les difficultés.  Ça permet de distraire un tout petit peu l’atmosphère un peu pesante de l’organisation des élections et je pense que tout ceux qui sont venus ce soir ce sont bien marrés. »

Augusta Palenfo, metteur en scène de la pièce théâtrale

Augusta Palenfo metteur en scène de pièce s’est exprimé en fin de spectacle:  « Mon objectif est atteint, le spectacle a beaucoup plu au gens. S’il fait bon vivre au Burkina c’est dans nous tous notre intérêt. Cherchons donc à ce que tout aille bien. En tant qu’artiste je me suis dit qu’il fallait que nous apportions notre part de contribution car après tout la politique ce n’est pas la guerre. Notre souhait est que règne la paix et la cohésion tant en période électorale que post-électorale. » a-t-elle laissé entendre. Son seul regret mentionne t’elle « ces leaders politiques, ceux-là même qui se présentent comme candidats n’ont pas vu ce spectacle et ça m’écœure. Ils ont envoyé que leurs représentants ». A-t-elle déploré.

Selon elle, l’Etat doit s’impliquer d’avantage et mettre les moyens afin que toutes les régions bénéficient du spectacle avant même le lancement des campagnes.

Le souhait est le même aussi bien pour la CENI que pour les humoristes, c’est la pérennisation de ce genre de spectacle qui prône la paix et la cohésion sociale en période électorale dans la bonne humeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *