Accueil A LA UNE Lutte contre l’insécurité : Un renfort de 878 policiers

Lutte contre l’insécurité : Un renfort de 878 policiers

40
0

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a présidé ce vendredi 22 juillet 2022 à Ouagadougou, la cérémonie de fin de formation de la 51e promotion de l’Ecole nationale de Police. Sous le nom de baptême « Renouveau sécuritaire », ce sont au total 878 hommes et femmes qui sont prêts à contribuer à la lutte contre le terrorisme et la restauration de l’intégrité du territoire.

Baptême de promotion, port d’épaulettes aux majors, démonstration de combat et défilé des troupes, voilà ce qui a marqué cette cérémonie de sortie de la 51e promotion de l’Ecole nationale de Police. Entrés en janvier 2021, ils ont tous été jugés dignes de porter les épaulettes de sous-officiers de la Police nationale, et d’assistants, contrôleurs ou inspecteurs pour la Police municipale.
Pour le président de la cérémonie, le Premier ministre, Albert Ouédraogo, cette cérémonie intervient à un moment où notre peuple est en lutte contre le terrorisme. C’est pourquoi, il s’est réjoui du fait que le nom de baptême de la promotion, « Renouveau sécuritaire », cadre bien avec les difficultés que nous avons aujourd’hui.
Aux sortants qui viennent renforcer les rangs des forces de défense et de sécurité, le chef du gouvernement a demandé de faire preuve de professionnalisme. Tout en félicitant la 51e promotion, Albert Ouédraogo a rendu hommage et exprimé toute la reconnaissance et la fierté du gouvernement aux forces de police, pour le travail abattu sur le terrain, malgré les difficultés.
Les récipiendaires sont bien conscients déjà des défis qui les attendent sur le terrain. Le délégué de la promotion, Talouda Sawadogo, a rappelé que « depuis un certain temps, nos sociétés sont menacées par plusieurs formes de maux parmi lesquels l’incivisme, les actes de grand banditisme et le terrorisme ». Ils sont déterminés et s’engagent à contribuer efficacement à relever le défi sécuritaire, avec honneur et fierté, dans le professionnalisme.
Le thème de cette sortie de promotion est : « Contribution de l’Ecole nationale de Police à la lutte contre le terrorisme et la restauration de l’intégrité territoriale ». Pour le ministre en charge de la Sécurité, colonel-major Omer Bationo, « la restauration de l’intégrité territoriale ne saurait s’opérer sans l’intégrité morale des hommes et femmes qui en ont la charge ».
En vue de combattre tout sentiment d’injustice, ferment de l’extrémisme violent dans notre pays, le ministre a invité l’Ecole de Police, à renforcer l’intégrité, la probité et l’impartialité parmi les acquis de la formation des agents en contact avec la population. Il a aussi annoncé que les efforts de recrutement de fonctionnaires de Police vont se poursuivre, de manière à atteindre le standard requis en termes de ratio forces de sécurité/populations.
Pour le Chef de la Sécurité intérieure, le nouveau concept stratégique de la sécurité intérieure devra satisfaire aux impératifs majeurs, à savoir agir sous un commandement opérationnel unifié, réaliser un maillage territorial rationnel, agir dans une synergie opérationnelle de complémentarité et agir en parfaite symbiose avec la Nation.
Cette promotion a choisi comme parrain, l’homme d’affaire Mahamadi Sawadogo dit Kadhafi, président de la Chambre de Commerce et d’industrie du Burkina Faso.

DCRP/Primature

Previous articleL’hémorragie de l’après accouchement : une des complications de l’accouchement !
Next articleCulture : Le Canada refuse un Visa à Yemi Aladee

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here