Accueil ACTUALITÉ Moyen Orient: Les États-Unis et le Royaume-Uni imposent de nouvelles sanctions à...

Moyen Orient: Les États-Unis et le Royaume-Uni imposent de nouvelles sanctions à l’Iran en réponse à l’attaque de Téhéran contre Israël ce week-end

728
0

Les États-Unis et le Royaume-Uni ont imposé jeudi une nouvelle série de sanctions contre l’Iran alors que l’inquiétude grandit quant au fait que l’attaque sans précédent de Téhéran contre Israël pourrait alimenter une guerre plus large au Moyen-Orient.

Le Bureau de contrôle des avoirs étrangers du Trésor (OFAC) a ciblé 16 personnes et deux entités en Iran qui produisent des moteurs qui propulsent les drones utilisés lors de l’attaque du 13 avril contre Israël. L’OFAC a également sanctionné cinq entreprises impliquées dans la production d’acier et trois filiales du constructeur automobile iranien Bahman Group, accusé de soutenir matériellement l’armée iranienne et d’autres groupes sanctionnés. Un représentant de Bahman n’était pas immédiatement disponible pour commenter.

En outre, le Royaume-Uni cible plusieurs organisations militaires iraniennes, individus et entités impliqués dans l’industrie iranienne des drones et des missiles balistiques.

Le président Joe Biden a déclaré dans un communiqué qu’il avait ordonné au Trésor américain « de continuer à imposer des sanctions qui dégradent davantage les industries militaires iraniennes ».

En plus des sanctions du Trésor, le Département américain du Commerce impose de nouveaux contrôles pour restreindre l’accès de l’Iran aux produits microélectroniques de base de qualité commerciale, qui s’appliquent aux articles fabriqués en dehors des États-Unis et à l’aide de la technologie américaine.

Ces actions interviennent après que des responsables américains ont averti plus tôt cette semaine qu’ils préparaient de nouvelles sanctions en réponse aux activités de l’Iran dans la région et pour prévenir de futures attaques. Les législateurs du Capitole ont également rapidement fait adopter une législation qui punirait financièrement la République islamique et ses dirigeants.

L’attaque iranienne contre Israël est intervenue dimanche en réponse à ce qu’elle considère comme une frappe israélienne contre le consulat iranien en Syrie au début du mois. Le chef militaire israélien a déclaré lundi que son pays répondrait à l’attaque iranienne, tandis que les dirigeants mondiaux mettent en garde contre des représailles, essayant d’éviter une spirale de violence.
Les dirigeants de l’Union européenne se sont également engagés mercredi à intensifier les sanctions contre l’Iran, en ciblant ses livraisons de drones et de missiles à ses mandataires à Gaza, au Yémen et au Liban.

Le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, a déclaré que le régime de sanctions existant de l’UE serait renforcé et étendu pour punir Téhéran et aider à prévenir de futures attaques contre Israël. Dans le même temps, a-t-il ajouté, Israël doit faire preuve de retenue.

“Je ne veux pas exagérer, mais nous sommes au bord d’une guerre, d’une guerre régionale au Moyen-Orient, qui va envoyer une onde de choc au reste du monde, et en particulier à l’Europe”, a-t-il prévenu. “Alors arrêtez ça.”

Source: Associated Press

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here