Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, Le président du Mouvement patriotique pour le Salut MPS informe les membres et sympathisants du parti de l’absence de son candidat à l’élection présidentielle du 22 novembre prochain. Une absence qui se justifie par le refus des autorités burkinabè au regard des charges d’accusations portées sur ZIDA. Le communiqué intégral à lire.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Suite à la décision du Mouvement Patriotique pour le Salut (MPS) de présenter son président d’honneur comme son candidat à l’élection présidentielle de novembre 2020, le MPS, attaché à la paix et à la réconciliation nationale, a pris contact avec les autorités par courtoisie républicaine, et discuté avec elles pendant plus d’un mois pour un retour paisible de son candidat. Celui-ci a alors clairement affiché sa volonté de prendre part au congrès d’investiture organisé par le MPS le 25 septembre 2020, se fondant sur la bonne foi des autorités de notre pays.

Mais en début de semaine, les autorités politiques ont fait clairement savoir, après plus d’un mois de tergiversations, que la participation de Monsieur Zida au congrès du 25 septembre était un défi à l’autorité de l’Etat et qu’il sera immédiatement arrêté dès son arrivée à l’aéroport de Ouagadougou pour désertion en temps de paix et insubordination, et ce, malgré la disponibilité de l’ancien Général à se présenter de lui-même au tribunal militaire.
 

Face à cette intransigeance des autorités et à la détermination des patriotes à accueillir leur président d’honneur, le MPS exhorte ses militants et sympathisants à rester calmes et mobilisés pour la réussite du congrès du 25 septembre à partir de 14h00 à la Maison du Peuple.

MPS, Bâtir ensemble un Burkina Meilleur

Ouagadougou le 24 septembre 2020

Le Président du MPS

Le Pr. Augustin LOADA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *